Avertir le modérateur

06/02/2009

« Le Plan banlieue, c’est du flan »

Par Leïla Magnan

SN200452.JPG

PLAN BANLIEUE. Affichage médiatique ou simple idée, le Plan de Fadela Amara n’en finit pas de décevoir les premiers concernés. Après le 93 et le 95, le Business Bondy Blog est allé recueillir les impressions des jeunes des quartiers et des acteurs sociaux, dans les Hauts-de-Seine

 

« Un plan désespoir banlieue plutôt qu’un Plan Espoir Banlieue. » Ouali Samah est jeune – 19 ans – mais il ne mâche pas ses mots. À Nanterre, où il vit avec sa famille, il n’a pas vraiment vu les actions concrètes annoncées par Fadela Amara, le 22 janvier 2008. Alors, l’organisation aujourd’hui à Dreux de la deuxième étape du Plan Espoir banlieue le laisse perplexe. « Pourquoi faire une nouvelle édition quand on sait que les jeunes autour de moi ne savent même pas de quoi il s’agit ! »

Lire la suite

05/02/2009

« Régler les problèmes de la banlieue avec 0,35% du budget de l’Etat ? »

Par Leïla Magnan

Prevue_A093D1641.jpg

PLAN BANLIEUE. En Seine-Saint-Denis, le Plan Espoirs Banlieue a déçu, à commencer par Claude Dilain. Le maire de Clichy-sous-Bois y croyait. Un an après son lancement, force est de constater que les solutions sont loin d’être trouvées. En cause, des moyens insuffisants et une méthode à revoir. Et sur le terrain, ça se voit

 

« Le plan banlieue, ca reste homéopathique. » Pour Claude Dilain, maire de Clichy-sous-Bois (Seine Saint Denis), le bilan est décevant. Pourtant, comme plusieurs maires de banlieue, il avait été séduit par l’annonce de ce programme d’actions, le 22 janvier 2008. « Ce qui nous avait plu à Vaux-en-Velin (Rhône), c’est que Fadela Amara affirmait que les problèmes de la banlieue concernent tous les ministères, culture, justice, éducation, aménagement du territoire », souligne-t-il. Mais très vite, le plan Espoirs banlieue en a désespéré certains.

Lire la suite

04/02/2009

« Il faut embaucher aux couleurs de la France »

Par Benoît Gilles

fadela_amara_claude_bebear_0810_27_63_semaine_45_2008_actu_fadela_amara.jpg

PLAN BANLIEUE. Le patron d’Axa, Claude Bébéar, et sa fondation IMS-Entreprendre pour la Cité faisaient étape à Marseille avec Fadela Amara dans le cadre du tour « Quartiers libres pour l’emploi ». Le temps d’une discussion avec des patrons décidés à embaucher dans les quartiers populaires

 

Ils sont tous d’accord : la situation est urgente. À Marseille, le chômage frappe plus lourdement qu’ailleurs les quartiers populaires. Et la crise qui s’annonce ne risque pas d’arranger les affaires. Ils sont une centaine de chefs d’entreprise a avoir fait le déplacement pour participer à cette dixième étape du tour de France « quartiers libres pour l’emploi », initié par Claude Bébéar, patron d’Axa et président de la Fondation IMS-Entreprendre pour la cité et Fadela Amara, secrétaire d’Etat déléguée à la Politique de la ville. Tous sont venus parler emploi et « diversité » ou comment faire entrer les enfants d’immigrés dans le grand bain économique. « Il faut commencer par ouvrir nos portes, estime Laurence Monrose, directrice générale de Kiasma. Et enfin casser la barrière entre le chef d’entreprise et le demandeur d’emploi. »

Lire la suite

03/02/2009

Le « Plan B. » des jeunes chefs d’entreprise du 95

Par Nadia Hathroubi-Safsaf

Dreux-Lievre-d-Or-10-2005-bas.jpg

PLAN BANLIEUE. Un an après son lancement, le Plan Banlieue affiche un bilan bien mince. Dans le Val-d’Oise (95), difficile d’obtenir des résultats chiffrés, les institutions concernées se renvoient la balle. Du coup, les entrepreneurs adapte le Plan au système D

« 11 sur 20 », c’est la note que s’est attribuée la semaine dernière, Fadela Amara, la secrétaire d’Etat à la Ville, consciente des espoirs déçus. Pour elle, « l’ensemble du gouvernement et l’ensemble des acteurs qui tournent autour de la politique de la ville » peuvent « largement mieux faire ». Un avis partagé sur le terrain par les associations et les élus. C’est le cas de Moussa Camara, président de l’association « Agir pour réussir », qui œuvre à Cergy.

Lire la suite

02/02/2009

Plan Espoirs (déçus) Banlieue

Par Nadia Hathroubi-Safsaf

3191242972_59877a84aa_o.jpg

PLAN BANLIEUE. À la veille du premier anniversaire du Plan Banlieue, initiée par Fadela Amara, Nadia dresse un bilan des mesures qui devaient relancer les banlieues. Le Business Bondy Blog publiera dans les prochains jours des enquêtes réalisées par département

 « On ne peut plus se satisfaire de bricolages [...] Nous avons besoin d’une autre politique de la Ville. [...] Il vient une heure où protester ne suffit plus ; après la philosophie il faut de l’action », s’indigne Fadela Amara, le 22 janvier 2008 à Vaulx-en-Velin. Ce jour-là, la Secrétaire d’État propose une approche de la politique de la ville différente de ses prédécesseurs et fixe pour objectifs, la création de 45 000 emplois pour les jeunes, l’ouverture de trente sites « d’excellence scolaire », un demi-million d’euros pour les transports. Première difficulté, le jour même, Christine Boutin, son ministre de tutelle, affirme qu’elle ne croit pas en un plan spécifique pour les banlieues.

Lire la suite

19/01/2009

Je rêve de Fadela Amara...

Par Yacine Djaziri

297061690.JPGQuel étrange rêve j’ai fait cette nuit... J’ai réellement entrevu des scènes extraordinaires au sein de nos quartiers populaires :

- La féerie de la création de 20 000 entreprises associées à la création de 40 000 emplois ;

- Le spectre d’une revitalisation des commerces au cœur de nos cités ;

- L’apparition de hordes de fonctionnaires s'investir au moins trois ans moyennant des indemnités temporaires ;

Lire la suite

28/11/2008

Fadela Amara : « Nos cerveaux sont excellents mais ce n’est pas l’économie française qui en profite »

Par Chaker Nouri

Vidéo : Chou Sin

DSC04875.JPG

Fadela Amara, Laurent Wauquiez et une dizaine d’entreprises étaient réunis hier à Saint-Ouen pour signer de nouvelles promesses d’embauche dans le cadre du Plan Banlieue. Malheureusement, cela ne s’adresse pas aux diplômés et les postes en question sont peu qualifiés… VIDEO EN +

Quand on est sur le point d’annoncer une nouvelle hausse du chômage, il faut paraître rassurant. Avec 46 000 nouveaux demandeurs d’emplois pour le mois d’octobre et la barre des 2 000 000 de chômeurs dépassée, Laurent Wauquiez, secrétaire d’État à l’Emploi, et Fadela Amara, secrétaire d’État à la Ville, n’étaient pas trop de deux ce jour-là à l’ANPE de Saint-Ouen pour relancer un Plan Espoir Banlieue qui peine à convaincre. C’est dire si leur présence était symbolique : les chiffres sont mauvais mais il faut garder « espoir » !

Lire la suite

10/11/2008

«La création d’entreprise ne semble pas une priorité du Plan Banlieue»

Propos recueillis par Élisa Mignot

270_6.jpgThierry Clément, directeur de l’action territoriale de l’APCE (Agence pour la création d’entreprises*) dresse l’état des lieux d’une expérience menée sous le gouvernement Villepin dans trois banlieues françaises : les « Maisons de la création ». Un bilan positif qui ne s’est pourtant pas étendu à d’autres communes

Lire la suite

21/10/2008

L’entreprenariat en banlieue : « Sur le terrain, c’est assez illisible »

Propos recueillis par Élisa Mignot

 

Michaël Bourgeois est chargé de mission* à la Délégation Interministérielle à la Ville (DIV) qui a pour rôle de contribuer au développement des banlieues en collaboration avec tous les ministères. Si les difficultés à la création d’entreprises semblent bien identifiées, le dispositif du Plan Banlieue visant à les faciliter tarde cependant à se mettre en place.

 

Où en est l’aide à la création d’entreprise dans le Plan Banlieues ?

 

Le Plan Espoir Banlieues comporte un volet consacré à la création d’entreprise : 20 000 créations sont prévues... Il est vrai que l’application n’est pas encore effective. Elle devait avoir lieu à la fin 2008 mais cela risque d’être plutôt en 2009. On va moins vite que sur d’autres mesures, mais il y a eu beaucoup de remontées lors des rencontres territoriales qui ont eu lieu fin 2007 dans toute la France et les principales difficultés des jeunes entrepreneurs ont été prises en compte. Les habitants ne voient pas forcément les résultats pour le moment mais la tâche est difficile et demande du temps. Il y a un vrai décalage entre le temps des mesures et le temps des gens.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu