Avertir le modérateur

18/03/2009

Les épiciers, le premier business de banlieue (et d’ailleurs)

epicerie.jpg

Par Marlène Schiappa

On recense deux mille épiciers en banlieue parisienne. Ils font la grande partie de leur chiffre la nuit et les dimanches, quand les supermarchés sont fermés, et commencent à sentir les effets de la crise.


Tout le monde a déjà fait appel à « l’épicier », « l’Arabe », « chez (son prénom) », selon le degré d’intimité et de respect. Qui pour acheter un pack de Coca à 29 Euros 50 (après hypothèque de ses organes), qui pour faire l’acquisition d’un paquet de coquillettes à 15 Euros (payable en 3 fois). Surtout en banlieue parisienne, où les supermarchés sont parfois éloignés de certaines zones d’habitations.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu