Avertir le modérateur

13/10/2009

«En comptant les personnes en sous- emploi, on est à plus de 20% d’actifs chômeurs en France»

GetAttachment.aspx.jpgTemps partiel, une première étape vers la précarité. William Ameri est directeur du Plie de Cergy- Pontoise (Val d’Oise), destiné aux personnes exclues du marché du travail. En prise directe avec le terrain, il rappelle que ni le temps partiel, ni l’intérim sont des solutions durables au chômage. Au contraire, ces formes atypiques d’emploi ne font qu’accentuer les disparités  sociales. Interview.

 

William Ameri,  Vous êtes directeur du PLIE de Cergy- Pontoise. Est-ce que le temps partiel, une forme d’emploi précaire selon vous, concerne beaucoup de personnes dans les quartiers ?

William Ameri : Oui, dans les quartiers, l’emploi à temps partiel est massif et il touche prioritairement les femmes. Le plus souvent, il est contraint  pour les personnes en emploi précaire. Si la précarité de l’emploi s’est généralisée, Il ya une espèce d’assignation des habitants des quartiers à ce type d’emploi. Il faut dire que l’emploi précaire touche deux catégories, les jeunes et les bas niveaux de qualification. En ajoutant les personnes en sous-emploi, en particulier les temps partiels contraints et les petits boulots précaires qui n’occupent un poste qu’une partie de l’année, on arrive assez vie à plus de 20% des actifs chômeurs en France. Quand à la précarité de l’emploi (CDD, intérim, contrat aidé,…), elle touche prés d’un actif sur trois.

 

Lire la suite

02/06/2009

L’Avenir appartient aux audacieux….

Par Chaker Nouri

 

photo_100016_39.jpgLorsqu’on évoque la ville de Bagneux, on ne peut s’empêcher aujourd’hui de penser au tristement célèbre « gang des barbares » et  au calvaire du jeune Ilan. Mais fort heureusement, cette ville n’a pas engendré que des monstres, bien au contraire.

 

L'AUTEUR DE CET ARTICLE AINSI QUE RACHID BECHTOLA SERONT EN DIRECT CE SOIR DE 18H30 A 19H00 SUR GENERATIONS FM (88.2), DANS L'EMISSION GENERATION 2 DE CHLOE. POUR LE LIEN, CLIQUEZ  ICI

 

Une carrure de sportif, un sourire séducteur, un bagoo à la «  Bernard Tapie », portant parfaitement bien le costume, une confiance en lui absolue, voilà comment on pourrait décrire en quelques mots Rachid Bechtola. A 47 ans, originaire de Bagneux, il est patron  de la société d’intérim 123interim et membre actif de l’association 100 000 entrepreneurs. Porté par une ambition de tout les instants, il est ce qu’on appel un autodidacte.

 

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu