Avertir le modérateur

22/10/2008

Anne Dhoquois : « Le racisme est anti-économique ! »

Propos recueillis par Serge Michel et Marlène Schiappa

La journaliste sort ce mois un ouvrage sur les entreprises qui s’engagent en banlieue*. Un phénomène qu’elle décrit comme encore « embryonnaire » mais très prometteur, car il repose sur un réel besoin des entreprises, notamment en recrutement. Interview.

Anne par maggris.jpgVous parlez des entreprises qui s’engagent en banlieue. Quelle est l’ampleur du phénomène ? Finalement, est-ce que ce ne sont pas les entreprises – au lieu de l’État - qui sont en train de réaliser le fameux « Plan Marshall » pour les banlieues ?

Quand on fait une enquête, on démarre toujours avec des a priori… Moi, j’ai été assez surprise que tout soit au stade expérimental. Je pensais que les volumes de personnes concernées étaient plus importants. Les programmes mis en place sont intéressants, mais ça concerne le plus souvent 10 personnes par an ! Alors que les entreprises qui les organisent ont des milliers de salariés ! Ca a été mon premier étonnement. Les entreprises, aujourd’hui, se demandent quelle est la meilleure méthodologie pour bien recruter, et donc mieux intégrer les salariés dans l’entreprise. Certaines d’entre elles admettent qu’elles ont fait des erreurs en recrutant dans les quartiers sans préparation. Il y a donc pu avoir des conflits « culturels » avec les nouveaux recrutés.

Une meilleure méthodologie, c’est l’intérêt du livre : j’y explique les maillages entre entreprises et associations, entreprises et institutions… et ce qui marche, c’est le « mixte ». Si l’entreprise veut faire du social contre sa vocation, elle va à l’échec. Il faut donc qu’elle s’associe avec la structure ad hoc.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu