Avertir le modérateur

Comment décrocher un premier emploi ?

08/11/2008

Par Marlène Schiappa

1098294527.jpgPasser un entretien quand on a de l’expérience, c’est déjà difficile. Mais quand on n’en a aucune à raconter, on peut vite se sentir en position de faiblesse… Le Business Bondy blog vous dit comment tourner la situation à votre avantage !

1/ N’essayez pas de mentir

Un mensonge est toujours démasqué, tôt ou tard. Ne commencez donc pas votre carrière avec un faux CV : soyez honnête et expliquez que vous n’avez encore jamais eu l’opportunité de travailler dans votre domaine, mais que c’est votre objectif actuel, et que vous faites tout pour y arriver.

Lire la suite

Le « Yes we can » version Seine-St-Denis

07/11/2008

Par Nordine Nabili

 

NordineNabili2.jpgLes électeurs américains viennent d’injecter un produit miracle dans les veines des jeunes des banlieues. Dans la nuit du 4 au 5 novembre, l’imaginaire collectif de centaines de milliers de jeunes s’est enrichi d’un nouveau slogan : « Yes we can ». Après cet ouragan politique mondial et à la lecture des journaux, j’ai été surpris de constater, une fois de plus, l’absence de réaction des grands patrons de l’économie française devant un événement aussi considérable. D’accord, en ce moment, ils rasent les murs, ils sont un peu penauds devant la situation catastrophique des courbes de la bourse. Mais tout de même, cette absence alors que l’euphorie traverse la planète du nord au sud, c’est tout de même très curieux.

Lire la suite

Algérie, mon business

Par Nadia Moulaï

logo.gif

Nouvel eldorado économique, l’Algérie attire de plus en plus d’investisseurs étrangers. Parmi eux, Salim B, 30 ans et fondateur de Djezz-IT, une SSII basée à Alger. Entre business et volonté de faire bouger le pays d’origine, retour sur une aventure prometteuse

Ses parents arrivent en France dans les années 70 pour y gagner leur vie. Salim B, ingénieur informatique avec 10 ans d’expérience, opte pour le chemin inverse. C’est durant des vacances au bled en 2006 qu’il s’aperçoit que le pays est en plein boom. Ni une, ni deux, lui et trois amis se lancent sur ce marché non parce qu’ils subissent la discrimination en France mais justement parce que leurs affaires sont plutôt florissantes.

Lire la suite

« Mon mari est policier mais je travaille au noir »

06/11/2008

Par Marlène Schiappa

Panier.jpgMais comment font les autres pour gérer leur budget ? Patrice est « flic ». Lui et sa femme ont accepté de nous ouvrir leurs comptes. Le Business Bondy Blog passe au crible les entrées et les sorties de cette famille de Sevran

Comme tout policier, Patrice D. se plie à des horaires de travail fluctuants. Heureusement, sa femme Lara, vive et toujours de bonne humeur, a de l’énergie à revendre : il en faut, pour élever trois garçons turbulents de 1, 4 et 6 ans. À la naissance du dernier, elle a décidé de faire une pause dans son travail de vendeuse pour prendre un congé parental d’éducation. Jusqu’en juillet 2010, elle touche donc 810 € par mois, si on cumule l’allocation de congé parental (400 € environ), l’allocation jeune enfant (170 €) et les allocations familiales et de logement.

Lire la suite

La Halde recommande de lutter contre les discriminations dès l'école primaire

Le stéréotype du "Noir pauvre et malade", les femmes toujours en situation d'infériorité, les handicapés jamais représentés en situation de la vie quotidienne... La Halde regrette que les manuels scolaires représentent "la France d'hier".

15:50 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (2)

Le projet de label diversité en entreprise avance

Une réunion sur la promotion de ce label doit être organisée avant le 15 novembre.

09:14 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0)

Un jour, j'ouvrirai un hammam à Bondy

Par Zineb Mirad

DSC01818.JPG

Jahida Hameurlaine, ancienne infirmière, nous raconte comment elle est devenue la gérante de l’institut de beauté et Hammam « Le temps d’un rêve », qui a ouvert ses portes à Bondy en août dernier

Monter cette entreprise est pour Jahida un rêve et à la fois un réel défi qu’elle s’est donnée. Après avoir passé 12 années en tant qu’infirmière dans un hôpital parisien elle décide de devenir sa propre patronne : « J’aimais mon travail d’infirmière mais ouvrir un Hammam était un rêve de gosse, j’ai toujours gardé ce projet dans un coin de ma tête. »

Lire la suite

Qui veut 60 000 € et un poste de chef d’entreprise ?

05/11/2008

Par Marlène Schiappa


Marlène_Stéphane Rose.jpg

Stéphane Rose, inspecteur manager chez Axa, organise le 13 novembre prochain une journée recrutement de chefs d’entreprise. Pour lui, la notion de diversité n’est pas importante, seules la motivation et le travail comptent

AXA cherche à recruter des chefs d’entreprises… C’est la tête pleine d’idées préconçues que je vais à la rencontre de Stéphane Rose, inspecteur managerr commercial d’AXA et responsable de ces recrutements. « En fait, vous cherchez à vendre des franchises ? », Stéphane Rose sourit : « Pas du tout ! C’est tout le contraire des franchises ! » Contrairement aux apparences, la journée de recrutement du 13 novembre à Levallois pourrait donc vous concerner...

Lire la suite

Édito – L’enjeu Obama : la diversité

Par Joëlle Kuntz (*)

15679.jpgPaul Krugman, Prix Nobel d’économie cette année, écrit dans son livre L’Amérique que nous voulons que le déficit de sécurité sociale caractéristique des États-Unis tient en grande partie au racisme: les Blancs n’ont jamais accepté de partager les bénéfices nationaux à égalité de droit avec les Noirs. Charité, assistance, oui, égalité de traitement, non. Les préjugés raciaux valent pour justification: les Noirs ne faisant pas les choses comme les Blancs, ils passent pour moins méritants.

Lire la suite

« La banlieue est le seul endroit où le plus important est d’avoir des idées »

04/11/2008

Propos recueillis par Élisa Mignot

portraitEDP.jpgEdouard de Penguilly président de Plaine Initiatives, l’une des trois plates-formes d’inititiative du 93, présente cet organisme qui aide à la création d’entreprise. Pour lui, "la création d’entreprise est en banlieue un outil essentiel de l’ascenseur social" qui permet de "diffuser la richesse économique et la mixité sociale"

Lire la suite

Foot à 5 : le projet de deux entrepreneurs de banlieue concrétisé en quelques mois

Par Widad Kefti

DSC01644.JPG

Parrainés par Luis Fernandez, deux jeunes de banlieue viennent d’ouvrir avec plusieurs centaines de milliers d'euros à Bobigny « Le Five », un très branché centre de foot à 5…

« Le football a toujours été le sport le plus populaire en banlieue. » Un constat simple à l’origine du projet de deux amis d’enfance d’une vingtaine d’années, Joseph Vieville et Jean-David Tartour, originaires de Stains et Bagnolet. Encore faut-il trouver la bonne formule : celle qui rapporte ! Et c’est en montant un centre de foot à 5 joueurs à Bobigny qu’ils pensent y arriver… Mais d’abord ? C’est quoi le foot à 5 ?

Lire la suite

Création d'un label diversité en entreprise

03/11/2008

Selon Le Figaro.fr, dans le cadre du Sommet Européen de la diversité, Brice Hortefeux a encouragé l'ANDRH (Association Nationale des Directeurs des Ressources Humaines) à créer un label Diversité en entreprise.

13:36 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0)

Edito – À Inox, qui s’est éteint

Par Anne Dhoquois

Anne Dhoquois.jpgHommage à l’un des piliers de l'association Permis de vivre la ville, à l'origine du Lexik des cités*, qui nous a quittés un soir d’octobre…

Ils sont venus, ils sont tous là... Du fin fond d’Évry, d’Anthony ou de l’Italie. Des blacks, blancs, beurs venus rendre un dernier hommage à Innocente – Inox pour tous ceux qui le côtoyaient – Salvoni, disparu sans crier gare quelques jours plus tôt...

Lire la suite

Business social : la preuve par deux

Par Élisa Mignot

 

mounir et aboubacar 2.jpg

Portraits croisés d’un étudiant marocain d’HEC et de son filleul guinéen qui ont développé, au sein de l’association Entrepreneurs sans Frontières, un projet alternatif au transfert d’argent : l’achat en ligne de vivres

Aboubacar et Mounir forment un drôle de couple. L’un est grand, bavard, il a 38 ans et était ingénieur statisticien dans son pays, la Guinée-Conakry. L’autre est plus petit, presque timide, il a 25 ans et jusqu’à l’année dernière, il était étudiant à l’école de commerce HEC. Pourtant à les regarder discuter, une ressemblance saute aux yeux : ils ne cessent de parler avec leurs mains ; ils décrivent, ils miment... ils ne brassent pas de l’air, bien au contraire. Ils sont passionnés !

Lire la suite

Comment s’habiller pour un entretien d’embauche ?

01/11/2008

Par Marlène Schiappa

1098294527.jpgC’est entendu, il faut faire « professionnel ». Mais le Business Bondy Blog vous donne 5 conseils pour être classe sans en faire trop. L’idée, c’est d’être présentable tout en étant à l’aise…

1 / Oubliez les jeans, les baskets et les t-shirts à messages

Sauf si vous postulez dans un secteur artistique. Restez classique dans les matières et les couleurs, si vous avez peur de faire une faute de goût, optez pour le noir et blanc.

Lire la suite

Mon stage au bled

31/10/2008

Par Widad Kefti

 

Anyss Arbib et Fouad Ali el Himma, ex-ministre de l'Intérieur.jpg

Après deux années à Sciences-po, Anyss Arbib choisit son pays d’origine, le Maroc, pour passer sa 3e année de stage. C’est la tête pleine de projets qu’Anyss accepte de partager son expérience avec nous

 

 

« De belles opportunités se sont offertes à moi », commence Anyss, tout juste âgé de 20 ans. « Une banque à New York et la Barclays Bank de Dubaï que j’avais démarchées pour un stage me proposaient de le faire chez elles » me précise-t-il pour évincer d’emblée l’hypothèse selon laquelle ce choix pour le Maroc aurait pu se faire par défaut. « Le Maroc étant mon pays d’origine, j’ai toujours tissé des liens étroits avec celui-ci. C’est d’ailleurs un pays au sein duquel j’envisage sérieusement d’entamer une carrière professionnelle. »

Lire la suite

Business Bondy Blog sur RFI

Antoine Menusier, rédacteur en chef adjoint de Bondy Blog et Marlène Schiappa, rédactrice en chef adjointe de Business Bondy Blog sont les invités de Microscopie, le magazine de société de RFI, animé par Édouard Zambeaux sur le thème « Entreprise et banlieue ».
Rendez-vous samedi 1er novembre à 10h10 sur les ondes de RFI (89FM). Rediffusion en ligne, cliquer ici.

14:48 Publié dans Brèves | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rfi, radio

Du génie économique des banlieues

La Rédaction

CAUHGQ3RCA8ZLX73CA92HWJNCACWNHQ2CAMW2NSXCA4OODA9CAD1VLSWCAYCYBOQCAO0GT6VCAP6CMYACAEMZX3KCAFMX6KZCAB2BUBNCAGWAX4DCA2XZ96VCAX0RPF6CALQHNDECAVOEXHVCAY3H9F5.jpgUne semaine et deux jours seulement que ce blog est en ligne, et vous avez déjà été plusieurs milliers de lecteurs à venir éplucher nos rubriques, commenter nos articles. Merci de votre confiance ! Ce site va d’ailleurs connaître des développements importants. Des éditorialistes du monde économique vont nous rejoindre et d’autre part, un partenariat avec le cabinet de conseil en recrutement Michael Page International va renforcer notre compréhension du marché de l’emploi, enrichir les éléments de coaching et se traduira également par plusieurs dizaines d’offres d’emploi chaque jour dans notre rubrique Bondy Jobs.

Lire la suite

12:23 Publié dans Edito | Lien permanent | Commentaires (1)

Yacine Djaziri, un entrepreneur très social...

30/10/2008

Par Nadia Moulaï

 

photoYacineDjaziri.JPGÀ Nanterre, Yacine Djaziri, 39 ans, est une figure bien connue. Son entreprise de BTP Azro, créée en 1998, est l’un des fleurons économiques de la ville. Mais pas seulement. Patron engagé, il fait rimer business et réinsertion sociale. Portrait d’un entrepreneur pas comme les autres

 

« Et toi que fais-tu pour l’humanité ? » Cette question de Sœur Emmanuelle, c’est le leitmotiv de Yacine Djaziri, entrepreneur social dans le BTP à Nanterre. Même s’il ne souffle mot de son chiffre d’affaire, on devine à travers son sourire contenté que les affaires sont plutôt florissantes.

Lire la suite

« Les entrepreneurs échouent parce qu’ils partent seuls »

Propos recueillis par Stéphanie Varet

 

2236010643_b8e9871053_m.jpgQuittant la voie bien tracée de son école de commerce, Sophie D. décide de se spécialiser dans le développement économique des villes. Après avoir fait ses premières armes dans une mairie de banlieue, elle aide à l’insertion et la création d’entreprises à l’ANPE

 

Peux-tu me retracer ton parcours ?

 

Jusqu’à 18 ans, j’ai habité Amiens. Je suis venue à Paris faire les deux années de prépa Sup de Co’... J’étais mal à l’aise avec les « fils à papa ». J’ai fait un stage en entreprise à la SEITA où je faisais du contrôle de gestion et de la gestion de trésorerie. C’est là que je me suis rendue compte que j’étais pas faite pour le monde de l’entreprise où la logique du fric prédomine. Je ne suis pas carriériste.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu