Avertir le modérateur

« Racaille, millionnaire, philanthrope | Page d'accueil | « Si je suis élu, je double le budget du développement économique » »

Le 9-3 attire les riches...

03/10/2009

Chaker_ISF_t.jpg« La Seine-Saint-Denis, c’est de la bombe baby… » Ce célèbre refrain du groupe NTM, deviendra peut-être l’hymne des nantis du 9-3, nantis de plus en plus nombreux à peupler ce département. Alors que certains décident de s’expatrier en Suisse, d’autres préfèrent se réfugier à Aubervilliers. Mais ils sont fous ? Pas si sûr !

Incroyable mais vrai, des contribuables assujettis à l’impôt de solidarité sur la fortune habitent dans un territoire qui évoque à beaucoup misère sociale et délinquance. Il semblerait que cette image d’Épinal soit en train de se brouiller quand on voit les chiffres du ministère de l’économie. En effet, selon Bercy qui a recensé les citoyens du 93 assujettis à l’ISF dans les villes de plus de 20 000 habitants comptant au moins 50 foyers concernés, plus de 4000 foyers du département vont devoir s’acquitter de l’impôt réservé aux plus aisés pour l’année 2008. Chose inattendue, ce chiffre est en pleine explosion : de 7% par rapport à l’année 2007 et de 144% par rapport à 2002. Mais qui sont ces bébés Rothschild, qui délaissent Neuilly pour Montreuil ?


 

 

Certains mauvais esprits, au regard de ces chiffres, vont sans doute penser que le trafic de stupéfiants se porte tellement bien, que les « barons de la drogue des cités » sont comme tous contribuables fortunés, soumis à l’ISF. On ne sait pas s’ils déclarent leurs revenus issus d’un commerce illicite, ça serait étonnant, mais ce n’est pas d’eux qu’il s’agit dans les chiffres précités.

Il y a d’abord les « bobos », terme crée en 2000 par le journaliste américain David Brooks dans son livre « Bobos in Paradise », purs produits de mai 68, libéraux après avoir été libertaires, ils sont artistes, écrivains, journalistes, occupant une profession libérale, ils votent Europe écologie, ils aiment habiter dans des lofts, ils sont anticonformistes, ils sont végétariens. C’est la flambée des prix de l’immobilier à Paris (prés de 6147 euros le m2), qui pousse de plus en plus de bourgeois-bohèmes à émigrer vers des territoires moins rudes financièrement. « Je louais avec ma copine un T3 dans le 17e arrondissement, raconte Yves, quadra dynamique, mais très vite, avec l’arrivée de notre petite Maëva, on a eu envie d’acheter un appartement. A Paris, c’était impossible compte tenu des prix. On a jeté notre dévolu sur Montreuil, et plus particulièrement sur un ancien atelier qu’on a retapé et transformé en loft. » CQFD !

Même si ces bobos – ou plus simplement individus qui ont trimé pour se faire une bonne place – échappent à la cherté de l’immobilier parisien, une partie d’entre eux sont soumis malgré tout à l’ISF. Il leur suffit – c’est déjà beaucoup – de détenir un patrimoine supérieur à 790 000 euros. Et des propriétés qui dépassent cette somme sont légions dans certaines villes du 93 : Montreuil, Villemomble, Romainville… Ces dernières années, la hausse du prix du m2 en Seine-Saint-Denis atteignait plus de 25% tous les ans. Même si on constate un ralentissement de près de 9% depuis la crise, c’est la flambée de l’immobilier qui y a fait exploser le nombre de contribuables assujettis à l’ISF. Les bobos ne sont pas les seuls à trouver l’herbe plus verte sur les collines de La Courneuve.

Depuis plusieurs années, la Seine-Saint-Denis est un nouvel eldorado pour nombre de grands groupes qui y ont installé leur siège social : Generali, Lactalis… France Télécom construit actuellement un site de plus de 34 000 m2. Bientôt le quartier de la Défense sera détrôné par le 9-3.

Il est vrai que les pouvoirs publics n’hésitent pas à dérouler le tapis rouge en versant des     millions d’euros de subventions pour attirer les entreprises en Seine-Saint-Denis. Ces dernières ne viennent pas seules, elles arrivent avec leurs cadres souvent aisés qui décident de s’installer dans le coin. Ils sont rarement locataires, le plus souvent propriétaires d’un bien immobilier, et détiennent un bas de laine conséquent, dans ces conditions ils n’échappent pas à l’ISF. Résultat des courses : en Seine Saint Denis, des gens percevant le Rmi côtoient tous les jours des contribuables assujettis à l’ISF. Peut-on parler pour autant de mixité sociale ?

Par Chaker Nouri

 

Commentaires

Je suis ravie de savoir que dans le 9-3, il n y a pas que vos pauvres immigrés!
Cela me donne l'espoir de ne plus être montré de doigt étant moimême venu
d'une contrée pauvre de notre planète. Vive le 9-3!

Écrit par : Miss Tracy | 03/10/2009

bonjour, merci pour votre commentaire, mais hélas la mixité sociale n'est pas pour demain. bien à vous Chaker Nouri

Écrit par : nouri chaker | 03/10/2009

Vosu oubliez de parler la bourgeoisie historique du 9-3 rien à voir avec les bobos, celle des Lilas, celle du Raincy, celle de tremblay ,de Vaujours avec qui ,i ln'y aucun problème quant à la mixité sociale
Arpsè ,c'est vrai concernant les bobos...

Écrit par : dd | 05/10/2009

Passer du 17 iem à Montreuil... quel changement !
N'oubliez pas que certains élus (Romainville entre autre) veulent un changement de population, dans la commune un élu l'a dit lors d'une réunion en Mairie :

Nous voulons une autre population sur Romainville, il faut que les cadres qui travaillent à Romainville y habitent aussi, pas que les ouvriers.

Bel idée, mais n'y aurait-il pas d'arrière pensée ?

Écrit par : Maurice | 05/10/2009

Plutôt cool cette info. Cela prouve que des gens devenus aisés ou riches participent à une économie à l'échelle locale. Mais ils font leurs courses comme tout le monde au supermarchés, dans les boutiques de centre-ville,. Ils rachètent même des bout de ferme mal ou peu entretenues et les retapent. Bref, ils font tourner les boutiques aussi.. Faut pas croire vivre en ghetto n'est pas sympa. La preuve, les braquages entre pauvres ne sont jamais en diminution non dasn les stats nationales relatives à la criminalité ? La criminalité est aussi importante, parfois plus discrète dans les belles banlieuses.
Ce qui est dommageable en France c'est cette culture aux préjugés le riche "est forcément un voleur", jamais le petit patron qui a réussi à vendre au prix du marché son affaire, ou le jeune excellent créatif ou commercial qui réussit dans le multimédia, la mode, la prod tv, l'informatique ou les transports voire le forain à 80H hebdo levé à 1h du mat pour Rungis....
Bref "le riche" est cette entité exécrable à dépouiller, à imiter jamais à saluer parce qu'il ..est pas pauvre ou ne l'est plus. Pathétique.

Écrit par : TheWatcher | 07/10/2009

That's really weird that their churches were built by catholism influences because the official religion in Algeria is the Islam and I think that these people can feel conmfortable in a place like that.

Écrit par : UGG Bailey Button | 07/01/2011

@ nouri chaker

Il est vrai que malgré les efforts de la municipalité de Romainville, la mixité sociale n'est pas gagnée !
Ils ont forcé les promoteurs à accepter des logements sociaux dans leurs copropriétés, mais les copropriétaires n'en veulent pas, ils accusent les locataires de logements sociaux de ne pas faire attention aux locaux, c'est très souvent comme ça, les uns accusent les autres.
Ils ont été obligés de faire des réunions pour calmer les occupants, car la tension montait, encore une idée pas si mauvaise que ça qui tombe à l'eau dans un grand plouf !!
Ce n'est pas pour demain que la mixité se fera de force, car là c'est de force qu'ils ont voulu qu'elle se fasse. Encore des idées de crâne d'œufs.

Écrit par : Maurice | 07/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu