Avertir le modérateur

« Laurence Lascary, la Spike Lee française ? | Page d'accueil | Benoît Hamon : « Je ne surjoue pas les problèmes de la banlieue » »

Benoît Hamon : « Il y a de la corruption dans les marchés publics »

27/05/2009

Par Nadia Moulaï

 

Benoit-Hamon_la_nouvelle_pme_bondyblog_26mai2009a[1].JPGA l’invitation de la Nouvelle PME et du Bondy Blog, le candidat PS aux élections européennes a participé mardi à Nanterre à un dîner-débat avec des chefs d’entreprise des quartiers.

 

 Le vieux Nanterre, mardi soir, au « Coin tranquille », un restaurant façon terroir. Plusieurs entrepreneurs des quartiers viennent assister au 2e dîner-débat organisé par la Nouvelle Pme et le Business Bondy Blog. Ce soir, c’est Benoît Hamon qui reçoit. 19h25, arrivée quasi inaperçue du candidat accompagné d’un membre de l’équipe de campagne. Pas de caméra, ni d’attroupement comme avec Dati, la fois dernière à Bondy. Et fait plutôt rare pour un personnage public, il est ponctuel. Presque trop. Il faut dire que la campagne des européennes n’intéresse pas grand-monde, pas moyen, donc, de se faire désirer.


Convivial et accessible, il serre la pince, discute, sourit, fait sa petite tournée de terrain. Dans la salle boisée, huit tables, remplies à moitié. Les convives ne sont pas encore installés. On se présente, on échange quelques cartes, l’heure est au networking. Rachid Aboulharjan, gérant de Fab voyages, une agence spécialisée dans le tourisme ethnique : « Je suis essentiellement là pour rencontrer des chefs d’entreprise. La politique gauche/droite, on ne maîtrise pas. Alors, l’Europe encore moins ! » lance-t-il plein de bonhomie. 

 

Les participants sont invités à s’attabler. En cuisine, sur laquelle on a une vue discrète depuis la salle, on commence à s’agiter. Une quarantaine de personnes à servir entre deux questions, c’est autre chose qu’un service du midi. Le candidat est gentiment placé à la table principale. L’animateur entame la soirée en annonçant l’âge de Benoît Hamon. « Vous avez 42 ans… » « Oui, je suis jeune en politique. C’est l’avantage de la France, on est jeune longtemps », rétorque le député européen sortant, souriant, un brin provocateur. Rires dans la salle. Pour parler de la machine européenne et surtout du PS, vaut mieux détendre l’atmosphère. D’autant plus que le débat qui suit est plutôt de haut vol.

 

Le jeune loup du PS, qui a opté pour un tartare de saumon, raconte son parcours. « Je suis d’origine bretonne, avec Aubry, j’étais en charge des emplois jeunes »,  etc. On apprend que Benoît Hamon a travaillé pendant quatre ans à IPSOS, un institut de sondage privé. « C’était intéressant de voir cela, raconte-t-il. Je découvrais des exigences parfois contraires à mes convictions. »

 

Il en vient à son parcours européen. Le personnel du restaurant sert une entrée froide. « Révision stratégique du FMI », « révision du statut des paradis fiscaux dans l’UE ». « L’évasion fiscale dans l’UE, c’est 200 milliards d’euros alors que le budget européen, c’est 133 milliards », soupire-t-il. Dans la salle, silence et grande attention. Hamon connaît ses dossiers et surtout les rouages de la machine strasbourgeoise. Ses lourdeurs aussi. Ce sera l’occasion de louer le pragmatisme américain. « On peut dire ce que l’on veut. Quand les intérêts US sont menacés, ils se mettent en ligne, c’est impressionnant. »

 

Dans la salle, le concert des couverts qui s’entrechoquent a commencé. L’animateur, pris de compassion pour Hamon, lui propose de faire de même. C’est n’est pas de refus. Le problème des entreprises situées en territoires non éligibles aux Zones franches urbaines (ZFU) revient sur le tapis. « Mon inclinaison naturelle n’est pas de multiplier les dispositifs d’exonérations sociales. Pour moi, les ZFU ont un impact faible. » La réponse d’un entrepreneur ne se fait pas attendre. « Il y a des entreprises qui ne jouent pas le jeu. Moi, je paie 100% d’Ursaff, 100% de fonciers… Qu’est ce que vous proposez pour celles qui jouent le jeu ?! »

 

Entre deux bouchées, Hamon veut bien répondre. Mais l’animateur préfère additionner les questions. Rachid Bechtola, gérant de 1, 2, 3 intérim, interroge le candidat, 3e sur la liste PS en Ile-de-France, sur le Small Business Act : « On se fait prendre des marchés à l’étranger. Or, j’ai le sentiment que je peux plus facilement vendre du made in France en Afrique. » Le voisin de Bechtola, Adoum Peterman, demande le micro. Directeur associé d’une SSII, il enchaîne sur l’épineux dossier d’attribution des marchés publics : « Les collectivités ne jouent pas le jeu… », allusion à peine masquée à une corruption institutionnalisée.

 

L’animateur est un peu gêné par autant de pieds mis dans le plat, mais Benoît Hamon, lui, ne l’est pas du tout : « Je dis qu’il existe encore aujourd’hui en France, dans des proportions importantes des marchés captifs. Oui, il y a, à mon sens, de la corruption. »  Surprise dans l’auditoire. Quelques-uns applaudissent, timidement.

 

Sabrina, créatrice d’entreprises, belle jeune femme, a monté sa boîte d’événementiel avec 800 euros. « A peine immatriculée, on me demande 6000 euros. Que proposez-vous pour sauvez les jeunes créateurs ? L’occasion pour Hamon de rebondir sur le sujet à la mode, la crise : « Justement, je pense que le système bancaire est archaïque. Il doit être transformé. » L’heure tourne, le dîner touche à sa fin. C’est une nouvelle étape qui commence pour le candidat, la campagne officielle. Et autant dire qu’il est loin de reconquérir son siège à Strasbourg. Si la liste PS fait moins de 17%, il pourra dire « ciao » au Parlement. En serait-il très triste ?

 

 

Commentaires

Bonjour,
je suis scandalisé par la réponse de monsieur Hamon "des proportions importantes de marchès captifs. il y a de la corruption". Je suis fonctionnaire, pas encore titulaire dans un service technique. Nous montons des marchès publics de travaux a longueur d'année, des dizaines. La seule chose que l'on a ces des emmerdes : avec les elus pour qui ce n'est jamais assez rapide (delais legaux a respecter dans les procedures de marchés), avec les administrés qui trouvent les dépenses trop chères, avec les entreprises qui réalisent les travaux en général assez mal (peu d'entreprises sont réellement compétentes ou sont perfectibles dans leur travaux).
Les marchès publics ne sont pas géres par les elus, mais par des fonctionnaires. Seul d'enormes marches comme la vente d'armes, la construction de centrales, de grands édifices sont geres en haut lieu. Et ça ne représente qu'un miniscule chiffre par apport aux autres marchès publics de la france entière.
Par contre des récompenses, des pots de vins des dessous de table, j'en ai jamais vu. Au mieux, a la noel, j'ai eu une bouteille de vin, et un été un fournisseur m'a invité a manger une salade à 9 euros dans une brasserie.
Ces propos sont injurieux pour les fonctionnaires comme moi pour qui srvice public veut encore dire quelque chose, malgré les attaques subies de toutes part et tous les jours

Écrit par : serge macina | 29/05/2009

Je suis abasourdi par cette naïveté du post précédent. J'ai fait toute ma carrière comme maître d'ouvrage et maître d'œuvre. Je suis retraité. Si vous saviez le nombre de magouilles qu'il peut y avoir en Marchés publics, les interventions des élus pour favoriser telle ou telle entreprise par des tours de passe-passe que vous n'avez pas encore vus ou qu'on ne vous a pas encore montrés. Je pense que vous êtes jeune mais vous verrez quand vous aurez 10 ans de ST vous ferez ce qu'on vous dira de faire ou vous démissionnerez si vous maintenez vos positions.

Écrit par : Herbé | 29/05/2009

@Serge Macina
A Orléans l'attribution d'un marché public a été annulée par la Cour d'Appel 4 ans après.... car le candidat qui était arrivé en 3ème position s'est vu attribué le marché par .... Le Maire qui a usé de ses prérogatives.

alors oui les fonctionnaires préparent les dossiers mais qui décident au final.

Depuis il y a un nouvel appel d'offre. ce marché concernen la restauration scolaire... Le candidat débouté en Cour d'Appel se repositionne et nous ne pensons pas qu'il échoue!

C'est une grande structure il finance même le plus grand club sportif de la ville ... depuis 4 ans...

Écrit par : Fanny | 29/05/2009

serge macina :

Vous êtes d'un optimisme et d'une naïveté sans bornes... j'en suis presque ému.

Je peux vous donner une séries de cas concrets qui vous montreront qu'effectivement les marchés publics sont loin d'être transparents....

Premier exemple : l'office HLM du 92

Chaque attribution de maitre d'œuvre , architecte, entreprise de gros œuvres etc... sont décidés à l'avance et les appels d'offres ne sont qu'un feux de pailles destinés à faire bonne forme. Une multitude d'avenants aux contrats sont apportés sans aucune vérification, sinon celle du montant du chèque a verser. L'attribution des HLM (une fois que les membres de l'office se sont servi) et faites suivant les instruction des élus des communes avoisinantes. Les statuts des employés sont carrément au dessus de ce que l'on peut imaginer, voiture de fonction au dessus des gammes préconisés, cartes essences utilisés a titre personnel.
Pire on embauche à l'office suivant les directives donné par les uns et les autres, par exemple, le fils de Monsieur Aeschlimann, ancien maire d'asnières, actuellement jugé pour favoritisme dans l'attribution de marchés publics pendant son mandant, a été embauché sans aucun justificatif ou une quelquonque competence pour le job qu'il occupe.

Mr Macina, intéressez vous a votre ville , votre région, lisez les listes des appels d'offres qu'elles formulent, vous y trouverez des perles.
Un exemple ?
Mairie de Puteaux (tenus par une famille corse depuis 45 ans) : " Reportage photo sur le thème les 4 saisons :50.000 euros" , c'est une société corse qui gagne l'appel d'offre , la dite société a un site internet bidon sans aucune référence, et aucune trace du reportage l'année qui suit (expo, manifestation, ...), tous les jours les élus profitent de leur position , font du clientélisme, c'est une marque de fabrique française....

D'ailleurs Sarkozy a fait passé en douce dernièrement (c'est tout a son honneur, ayant été président du conseil régional des haut de seine il s'y connait en marché truqués) une augementation des plafond pour lesquels les organismes publics n'auront pas a passer d'appels d'offres. Il essaye en ce moment de faire exploser la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes en plusieurs entités qui n'ont plus aucun moyen de mettre leurs fichiers en commun.
Ça en dit long ,1, sur l'estime de ce gouvernement pour les consommateurs et, 2, sur le protectionnisme des élus des hauts de seines et autres villes pourries par la corruption depuis des dizaines d'années.


Donc MR MAcina, votre laïus sur le fait que les entreprises travaillent mal , qu'il n'y a aucun choix et que c'est un scandale de parler de corruption dans les marchés publics, vous me la copierez !

Écrit par : Vincent | 29/05/2009

Oh le scoop ! J'y crois pas ! Alors y'aurait de la corruption dans les marchés publics ? Ben dis-donc, on est content de l'apprendre. Ah non, mais, sérieux, merci de nous tenir informés !

Écrit par : chomdu | 29/05/2009

@macina
je suis assez d'accord avec vous, je suis fonctionnaire et j'ai beaucoup affaire aux marchés publics, j'en traite moi-même, et mon établissement est destinataire de marchés passés par d'autres services. Franchement, de la magouille, en 8 ans, j'en ai pas vu une seule. Tout au plus nous favorisons parfois des artisans locaux connus pour leur sérieux, en passant un peu à travers la procédure... mais ces artisans, nous les avons trouvés... dans les pages jaunes !...

Écrit par : naolin | 29/05/2009

M. Macina,

vous êtes d'une naïveté à faire pleurer ou alors vous n'avez pas droit au chapitre dans la gestion de votre commune.
Il est évident que n'étant pas encore titulaire beaucoup de choses ne passent pas devant vos yeux qui seront ébahis dans quelques années.
Vous dites travailler avec des entreprises incompétentes, si c'est le cas c'est de la faute aux services techniques, vous ne savez pas ce qui se passe même entre les entreprises elles mêmes pour se partager la gâteau!
Vous ne vous êtes jamais posé la simple question : "pourquoi toujours la même entreprise qui gagne le marché ?"
35 années passées dans ce monde.
Je vous invite à lire : "LETTRE QUE VAUBAN, AYANT A CONSTRUIRE POUR LE ROI DE FRANCE LES FORTS QUI LE RENDIRENT IMMORTEL, ECRIVAIT LE 17 JUILLET DE l'AN DE GRACE 1685 A MONSIEUR DE LOUVOIS.
(Elle conserve, trois siècles plus tard, toute son actualité, puisqu'elle fait la critique du " moins disant " dans le cadre des marchés publics.)"
bon courage!

Écrit par : pat | 29/05/2009

Encore une fois, vous ne parler d'une chose que vous ne connaissez que de l'exterieur. Et vous ne citez que quelques grosses affaires connues. La plupart des marchés sont fait dans la transparence, et généralisé quelques brebis galleuses a l'ensemble des personnes qui accomplissent bien leur travail est scandaleux de votre part.
Vous salissez le travail de gens comme moi qui se levent chaque matin à 6h et rentre le soir à 18h avec la foi dans un service public qu'ils tiennent souvent a bout de bras.

Écrit par : serge macina | 29/05/2009

Devant vos yeux ébahis et non les miens, les marchés c'est moi qui les attribue, aucun elus n'ayant jamais été contre un de nos choix d'entreprises et n'ayant jamis donné aucune directive. Ce n'est pas parce que vous travaillé avec des magouilleurs que c'est le cas de tout le monde.

Écrit par : serge macina | 29/05/2009

Vous avez passé 35 ans ou ?
Au sein de la fonction publique ? Si c'est le cas, c'est a cause de commentaires comme les votres que j'ai décidé de ne pas continuer au sein de la fonction publique, les pires ce ne sont pas les élus mais bien les fonctionnaires qui crachent dans la soupe alors qu'ils s'y complaisent et qu'elle leur apporte le logis et le couvert, avant le 30 du mois, alors que 95 % des français triment péniblement.

Écrit par : serge macina | 29/05/2009

MR MACINA

Il faut atterrir la !
vous vous trompez c'est les marchés cleans qui sont les plus rares.
J'ai passé assez de temps à les traquer pour pouvoir vous en parler !

Si chez vous ce ne ce passe pas comme ça , tant mieux !

Et si vous voulez que je vous cite des affaires " pas connues" je peux vous en faire une liste qui vous occupera tout l'hiver.

Parlez avec des gens qui bossent dans des entreprises de BTP, vous comprendrez !

Et que faites vous des actions de sarkozy pour augmenter les plafond sans appel d'offre et le démantèlement de la répression des fraudes, c'est quoi le signal qu'il donne ? C'est : plus de vague !

Même au niveau étatique, c'est pourri, les gros marchés d'armes, de centrales, de construction d'infrastructures ne sont JAMAIS passés sans bakchich ... ça n'existe pas.

C'est gentil de vouloir penser que tout est beau et que tout le monde il est gentil...mais bon ya des limites!

Écrit par : Vincent | 29/05/2009

Et puis sur les 95 % des français qui triment....

1) Les salaires et retraites des fonctionnaires représentent 43% des dépenses de l'État français

2) Les fonctionnaires représentent 1 emploi su 5 en france...


DONC

Je corrige votre phrase , " alors que 80 % des français triment péniblement"

(puisque les autres sont fonctionnaires ! )

Écrit par : Vincent | 29/05/2009

M. Macina,

tout d'abord vous n'avez certainement pas lu mon post en entier mais en diagonale, j'espère que vous étudiez les offres autrement, d'autre part, vous écrivez : "les marchés c'est moi qui les attribue", c'est nouveau ? Il n'y a pas de commission d'ouverture des offres ?
Je n'ai aucunement dit que TOUS les marchés étaient attribués d'une façon fallacieuse, mais il y en a beaucoup.
Vous avez bien de la chance de rentrer chez vous à heure fixe, cela ne m'est jamais arrivé!
"...Au mieux, a la noel, j'ai eu une bouteille de vin, et un été un fournisseur m'a invité a manger une salade à 9 euros dans une brasserie...."
C'est pour nous faire rire ?
A propos, même cela se nomme de la corruption !
Votre commune se nomme "Utopie" ?
Combien de marchés publics ont servi à "alimenter" les caisses des partis politiques ? Il est évident que l'on ne vous demandera pas votre avis !

Écrit par : pat | 29/05/2009

Et encore vous n'avez rien vu !! quand on feras le ménage a GRT Gaz ça vas peter grave !! toujours les memes entreprises qui ont les marchés de canalisations contre des travaux a faire dans la maison ou bien une voiture neuve , j'en passe et des meilleures , wait and see. . . .

Écrit par : OENIX | 29/05/2009

Serge Macina: attention, ne vous offusquez pas contre les non-professionnels, ils connaissent largement mieux les dossiers que vous, la preuve c'est leur pote Jojo qui leur a donné l'info hier soir au café du commerce...:)
Bizarrement, nos "éminents spécialistes" du forum oublient un certain nombre de biais introduit par la réglementation... Eh oui, les petites sociétés sont écartées par les grandes, mais pas toujours pour des pots de vins... En effet, la réglementation demande de plus en plus de certifications (techniques et financières) pour qu'une société travaille dans un domaine donné, et donc les petites sociétés qui n'ont pas toujours la possibilité de payer pour ces certifications (car c'est le terme), ne peuvent candidater à des marchés où à mon avis elles seraient tout aussi performantes si ce n'est plus que les grandes.

Écrit par : Brau | 29/05/2009

Brau

Tout ce que je dis je le tiens de sources plus que fiables,
et pas du café du commerce et de mon pote jojo
si vous voulez je peux vous donner les noms des personnes concernées à l'office HLM92, je peux vous donner les montants, les entreprises favorisées, je peux vous donner la marque et le modelé de leur véhicule de fonction.
Je peux également vous donnez des détails très précis concernant des marchés passés entre de grandes villes françaises et des sociétés de BTP type vinci ou bouygues....
Je peux également vous donnez la liste des marchés bidons passés par la ville de puteaux depuis 10 ans...

Alors avant de prendre la défense de quelqu'un qui dit que tout le monde est beau tout le monde il est gentil vous feriez mieux de réfléchir quelques minutes. J'entends bien que les marchés dont il s'occupe et quine sont probablement pas bien importants vu ses horaires de travil ne soit pas entachés d'irrégularités, par contre des qu'il y a des grosses sommes en jeux je peux vous affirmer qu'il y a très souvent des arrangements!
On le sait
Vous le savez
Tout le mond el sait
arretez d'etre bete tout simplement

Écrit par : vincent | 29/05/2009

tout sur la rumeur, les post qui dénoncent la corruption sur ce blog ne sont fondés que sur la paresse de chercher l'info fiable. Je me fis à MON EXPERIENCE : j'ai vu, en 13 ans de fonction publique des dizaines et des dizaines de marchés : pas une seule magouille, pas une seule. Alors stop avec les rumeurs

Écrit par : naolin | 29/05/2009

naolin

Et moi ça fait dix ans que je bosse pour construire des bâtiments publics !

et dans 70 % des cas il y a des irrégularités ! je le sais ça me coute assez cher!

Écrit par : paul | 29/05/2009

bon, et si on revenait au sujet ?
Benoit Hamon découvre les aspects positifs des USA. Je cite "« On peut dire ce que l’on veut. Quand les intérêts US sont menacés, ils se mettent en ligne, c’est impressionnant. ». Il a raison, Benoit, sauf que l'Europe n'est pas une nation, elle ne dispose pas de constitution et ce sont des personnes comme Benoit Hamon et Laurent Fabius, pour ne citer qu'eux, qui ont saboté - faute politique majeure - cette possibilité de construire au moins le premier socle, non pas d'un état, mais d'une fédération ... un peu comme les US ! dès lors, comment espérer que, face à la crise gravissime qui nous traverse, l'Europe puisse parler d'une seule voix ? Dans notre malheur, il nous reste au moins l'euro, cette "monnaie unique" qui unit, pour le meilleur et pour le pire, les nations qui l'ont choisie. Encore heureux que ce fil nous rassemble et nous contraint à réfléchir avant de prendre des décisions égoïstes dont l'effet pourrait se retourner comme une crêpe s'il ne servait pas l'intéret de tous. L'Islande, la Grande Bretagne en savent quelque chose. Mais heureusement, les Irlandais ont aussi compris et ils voteront en faveur du traité de Lisbonne, base imparfaite mais qui a le mérite de créer
- ce socle juridique indispensable à l'existence effective de l'Europe
- un pouvoir accru de l'assemblée européenne auquel Benoit Hamon espère participer
- un système de décisions non plus basé sur l'unanimité mais sur une majorité qualifiée.
Quant au reste, il faudra améliorer, redessiner, reconstruire.
et c'est pour cela qu'on votera le 7 juin : pour des hommes et des femmes convaincus d'Europe, pas frileux, solidaires et voulant aller de l'avant.
Benoit Hamon est-il le mieux placé ? ....

Écrit par : coeur d'europe | 29/05/2009

Qui parle d'argent ? Hamon appartient à la même communauté qui gouverne les finances mondiale. Les corrupteurs, c'est qui ?

Écrit par : stitou | 29/05/2009

C'est bien de l'affaire Urba, dont nous parle Hamon! Ha non? Je ne dois rien comprendre alors.....Il faut que je me renseigne auprès d'Henri Emmanueli, ce Monsieur qui plastronne, et qui soit disant aurait "payé" sa dette. Pas de figure!

Écrit par : ignoti | 30/05/2009

@coeur d'europe: a quoi bon faire des lois europeennes quand notre president et sa pseudo ministre de la culture bafoue les amendements europeens?

Écrit par : tyler | 30/05/2009

bonjour,

je vais étre tres bref,l homme est tres faible face à la facilité et au € donc ,étant moi meme entrepreuneur,je vous confirme que beaucoup de chose ne sont pas clean........

% sur chiffe ou commission....

c est tout.

Écrit par : bouatassa | 24/09/2009

C'est juste déprimant !

Écrit par : Lettre de voiture | 19/09/2011

Alors un vraiment très bon billet!!
C'est pas tout à fait la seule fois que je lis ce blog là: alors là, aujourd'hui, je me sens obligée de laisser un mot.
Tu as d'autres lectures à conseiller (globalement) à ce sujet ?

En tout cas encore félicitations !!

Écrit par : recettes | 15/04/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu