Avertir le modérateur

« Petit quiz « Discrimination » : réponses | Page d'accueil | HEC offre les frais de scolarités aux élèves boursiers dès 2009 »

M. Besson, vous prendrez bien un peu de poulet au KFC !

07/04/2009

Par Chaker Nouri

Chaker_kfc_greve.jpgAfricains sans papiers, ils sont confinés aux basses oeuvres. Craignant d'être licenciés, ils sont en grève pour obtenir leur régularisation. Reportage à Châtelet.

Le poulet du KFC de Châtelet, à Paris, a un goût un amer pour un certain nombre de ses salariés, en grève depuis le 23 mars. Au même titre que ceux de Continental où de Caterpillar, ils ont décidé de croiser le fer avec leur direction afin de sauver leurs emplois. Non pas parce que le leader de la restauration rapide de recettes à base de poulet va déposer le bilan, mais parce qu'ils sont sans papiers, et à ce titre, ils risquent de se faire licencier d'un moment à l'autre.


Ces salariés silencieux jusqu'alors, sont pour la plupart confinés aux basses œuvres. Ils sont commis de cuisine, agent de nettoyage, travaillent dans des conditions exécrables ; ils sont en poste dés l'aube et ne rechignent jamais à la tâche. Ils viennent du Sénégal, du Mali, de Mauritanie, sont arrivés en France il y a plus de dix ans à bord de bateaux vétustes au péril de leur vie, avec femme et enfant.

Aujourd'hui, ils sortent de l'anonymat, synonyme d'un possible aller sans retour pour l'Afrique. Mamadou, âgé de 40 ans, originaire de Dakar, est l'un d'eux : « Cela fait sept ans que je suis en France, j'ai intégré le KFC il y a quelques années, j'ai toujours travaillé dans ce restaurant, reçu des fiches de salaires, j'ai toujours déclaré mes impôts, j'ai une carte de sécu, j'ai tous les papiers sauf le plus important, ma carte de séjour. »

C'est lorsque le directeur du restaurant des Halles a commencé à licencier un certain nombre de ses employés pour défaut de carte de séjour, que tous ont décidé d'être solidaires, persuadés que leur tour viendrait : « Quand on a appris qu'un de nos collègues risquait d'être licencié parce que sans papiers, c'est là qu'on a décidé de se mettre en grève avec le soutien de la CGT, explique Mamadou. Pour nous, la grève, c'est dur, car on n'est pas payés durant cet arrêt de travail, mais on combat pour être libres. »

Sur la rue piétonne qui passe devant le KFC des Halles, restaurant de la chaîne qui réalise le plus gros bénéfice de France, les sans papiers haranguent les passants, afin d'alerter l'opinion publique sur leur situation administrative et leur condition de travail. « Certes, nous travaillons huit heures par jour, pour huit euros de l'heure, dit Traoré, Malien de 30 ans, mais demain, si nous tombons malades, nous ne serons pas indemnisés, si nous sommes licenciés, nous n'aurons pas droit chômage, c'est quoi ça ? De l'exploitation ni plus ni moins. Nous ne prenons le travail de personne, nous faisons le job que personne ne veut faire, on a besoin de nous, il faut donc nous donner les papiers. »

Ces salariés en débrayage sont optimistes, persuadés qu'au final, ils obtiendront le fameux sésame, d'autant plus qu'il s'avère que la direction tolère ce mouvement de grève, tant que les grévistes ne gênent pas la bonne marche du restaurant. Il est évident que pour KFC, ce mouvement est un moyen indirect de faire pression sur les pouvoirs publics, afin qu'ils régularisent des salariés travailleurs et dociles, comme nous le confirme un salarié, avec des papiers, celui-ci : « Franchement, les Africains, ils bossent bien, on n'a jamais de problème avec eux, ils sont à l'heure, jamais ils ne se plaignent, c'est le rêve pour un patron ; pour le KFC, c'est retour sur investissements direct, c'est pour cela que je pense qu'au fond d'elle-même, la direction serait heureuse qu'ils soient tous régularisés. »

En ces temps de crise où des salariés séquestrent des patrons, bloquent le taxi de leur boss, jettent des œufs sur leurs cadres dirigeants, l'Africain du KFC, lui, est « gentil ». Monsieur Eric Besson, allez, un petit effort, ils feront sans aucun de bons Français.

Commentaires

"Nous ne prenons le travail de personne, nous faisons le job que personne ne veut faire, on a besoin de nous, il faut donc nous donner les papiers. »"

Bon voyons, il est sûr que personne ne veut faire son travail lui ? l'employeur a cherché ailleurs ?
Il n'y a aucune régularisation à donner à des gens qui ont trompé la loi. Et l'employeur doit être sérieusement puni aussi.
Et basta avec les grèves pour réclamer des papiers, on vous a pas demandé de venir !

Écrit par : raslebol | 07/04/2009

Ils ne prennent le travail de personne ??? Moi qui est rendu au RMI, je cherche du boulot, pis j'arrive pas trouver... Je veux bien travailler au PFK... et j'ai mes papiers MOI !!! et je suis en règle MOI !!! et pourtant çà fait 10 ans que je suis en France !!! donc, s'ils ne sont pas content... qu'ils retourne chez eux !

Écrit par : Un Canadien | 07/04/2009

Le canadien aussi il peut rentrer chez lui si il n'est pas content, il y a plein de KFC là bas ! Pas crédible deux secondes ton histoire.
J'ai fait ce job 2 mois en boulot d'été, au secours j'ai pas recommencé l'été suivant, faut être blindé pour ce taf. Bon courage à tout ces hommes, ils mériteraient un peu plus de reconnaissance, c'est tout ce que j'ai a dire.

Écrit par : alan | 07/04/2009

http://www.20minutes.fr/article/318507/France-La-RATP-ouvre-une-enquete-sur-une-video-d-agression-dans-un-bus.php

Écrit par : BASTON ANTI BLANC | 07/04/2009

réponse à ras le bol :

pour avoir le job le sans papier a passé un entretien. tu faisais quoi toi pendant ce temps là. c'est pas à l'employeur de chercher c'est à toi d'aller vers lui.

et si t'es pas content tu n'a qu'à te bouger le c... pour avoir son travail.
et j'ajouterai que cela fait des decennies que le travailleur immigré clandestin ou non fait le job que les "européens" (tous autant qu'ils sont d'ici ou d'ailleurs) ne veulent pas faire, car c'est trop dur... pauvre petits "européens" ils ne veulent pas se fatiguer au travail, mais maintenant qu'il y a la crise et la hausse du chômage on trouve à redire.....

message au canadien :

quant à toi t'es mieux ici avec ton RMI et tes aides sociales que chez toi. t'a réussi à obtenir des papiers et t'arrives pas à trouver un travail, alors que eux ont le boulot mais pas les papiers. ce qui veut dire pas d'aides sociales ou de RMI en cas de licenciement. alors te plains pas, car moi aussi je pourrai te dire que si t'es pas content t'a qu'à retourné chez toi....

Écrit par : vérité | 07/04/2009

Ben au McDo ils embauchent. Me fais pas croire que t'as répondu à toutes les offres d'emploi??! Parce que oui, à cause de la crise "personne n'embauche", mais quand on dit personne, on veut parler des boulots intéressants (pub, mode, commerce... ce qui plait à tout le monde). Mais en vrai si, y'a du boulot pour ceux qui veulent vraiment travailler, mais c'est clair c'est des boulots de merde. Donc non, ils ne volent pas ton travail, si tu veux bosser dans un fast food, vas-y y'a de la place. J'ai bossé au McDo pendant 5 mois, c'est dur, mais quand t'as vraiment besoin d'argent, c'est une solution comme une autre. Tu envois ton cv, ils te rappellent le lendemain, tu passes un entretien, si t'es pas un psychopate ils te rappellent le lendemain et tu commences la semaine d'après.
Et puis peut etre qu'un jour t'auras envie d'aller vivre à l'étranger, et tu seras bien content de trouver un travail. Donc réfléchis un peu avant de parler s'il te plait.

Écrit par : nono | 07/04/2009

C'était un message destiné à canadien, qui devrait chercher du travail au lieu de se plaindre.

Écrit par : nono | 07/04/2009

j'ai vécu très longtemps dans des territoires étrangers.J'étais soumis aux lois des pays,où j'apportais mes compétences et mon savoir faire en aéronautique.
J'AI DU ME PLIER A TOUTES LES LOIS EDICTEES PAR CES PAYS,SOUVERAINS!
(attente de visas,parfois plusieurs mois,alors que des protocoles d'intervention nous faisaient intervenir dans le cadre de conventions,obligation de visas de "sortie -retour lorsque nous quittions le territoire pour avoir le droit d'y revenir,au Mozambique,carte de ressortissant étranger valable 10 ans mais obligation de renouvellement annuel,etc...Je me suis toujours plié aux lois des pays où j'intervenais et je n'admets pas qu'en FRANCE,mon pays,des "grens"se permettent de transgresser nos lois,surtout que beaucoup de ces ressortissants étrangers,et je sais de quoi je parle,ne sont pas des réfugiés politiques,mais des gens attirrés par notre déplorable politique sociale......

Écrit par : bibracte | 07/04/2009

normal de ne pas "régulariser" des sans papier. Pour être régularisé, il faut déja être dans les règles. Il n'y a pas de travail pour tous, alors les clandestins ont le droit d'aller où bon leur semble, et nous laisser un peu d(air. KFC se fait prendre à son propre jeu, en "ciblant" sa clientèle, il en devient l'esclave.
Dehors tout ça, la police ça exixte, et pas juste pour faire beau, les lois également, ceux qui en doutent peuvent aller affronter celles de leur patrir.
Ras le bol de ceux qui se croient tout permis.

Écrit par : ali | 13/04/2009

il a raison nono, toi le canadien, au lieu de venir pomper le RMI et les allocs, bouge ton cul et tu trouveras du boulot, sinon, basta, rentre dans ton beau pays et arrête de nous gonfler.

Écrit par : ali | 13/04/2009

toutes personnes étrangére à la FRANCE doit avoir un contrat de travail en bonne et due forme sinon DEHORS ..

Écrit par : RENE | 19/04/2009

aidez moi svpl je reside au senegal a dakar et je veux etre a votre coter en plus je suis jeune

Écrit par : djiby lam | 10/04/2014

mais aidez mon nom est djiby lam je reside au senegal a dakar j ai 18 ans en plus je suis jeune je veux avoir un emploi sur ce resto

Écrit par : djiby lam | 10/04/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu