Avertir le modérateur

« Salon de l’immobilier : les banques veulent y croire mais bloquent les crédits | Page d'accueil | Créer son activité sous le régime de l'auto-entrepreneur? »

Atoo Kids, le service à la (petite) personne

25/03/2009

Par Nadia Moulaï

SN200535.JPGAu moment où le gouvernement annonce un nouveau plan de développement des services à la personne, destiné à créer 100'000 postes par an, le Business Bondy Blog raconte comment cela se passe concrètement pour une association de placement de nounous, Atoo Kids, fondée en 2002. Comme elle refuse le travail au noir, il n'y avait guère pour s'implanter que les beaux quartiers, où les familles ont les moyens de payer le tarif légal.

«Professionnaliser le métier de nounou». Pour Adeline Bandela, créatrice d'Atoo Kids, c'est une priorité. Car dans la profession, les abus sont courants. Alors pour éviter que certains parents ne se retrouvent devant les prud'hommes, elle a l'idée, en 2002, de créer une boite pour placer les nounous en mal de parents.


Au départ, son projet était un peu différent. «Je voulais monter une société dédiée à la location de matériel en puériculture. Après un stage en création d'entreprise, je me suis redirigée vers une association», raconte-t-elle. Pas de charges à payer, des démarches administratives facilitées, le statut associatif est encore ce qu'il y a de plus simple. «En plus, je n'avais pas de capital pour démarrer l'activité», ajoute la créatrice d'Atoo Kids. Un PC portable, un fax, une imprimante et un téléphone plus tard, Adeline se lance dans l'aventure.

«Je fais de la mise en relation. En fonction du profil déterminé par les parents, je positionne deux candidates. Au préalable, je négocie le salaire en fonction des rémunérations appliquées en Ile-de-France», explique Adeline. «Certaines nounous sont exploitées. Je trouve des baby-sitters, mais mon job c'est aussi d'aider les parents à être en conformité avec la loi. Une nounou à temps plein avec un enfant, chez moi c'est pas moins de 1200 euros par mois. A ce prix là, tout le monde n'a pas les moyens de se payer la nounou idéale. Sauf à Levallois-Perret ou Neuilly-sur-Seine, terrain d'action d'Atoo Kids, où les couples sont souvent des cadres.

Pour autant, Adeline applique des tarifs abordables. Les parents paient un droit d'inscription, 50 euros pour être exact. Stratégique, elle propose plusieurs formules. Pour du baby-sitting occasionnel, les parents versent entre 90 et 150 euros. En échange, ils ont 20 interventions à disposition. Pour une garde régulière, ils déboursent 300 euros par mois. Avec une quarantaine de famille dans son portefeuille de clients, l'activité semble lucrative. Mais, Adeline pose un bémol. «J'en vivais bien jusqu'en 2006. Comme c'est une activité de proximité, je me suis rapidement fait connaître dans ma ville à Levallois-Perret. Au bout d'une année, j'étais au smic. Depuis que je ne figure plus dans le guide des associations de la commune, j'ai perdu 40% de ma clientèle...» souffle-t- elle. La raison ? «Je ne sais pas trop...la mairie aurait reçu des plaintes de certains parents... J'ai pris un avocat». Elle n'en dira pas plus, préférant se concentrer sur sa petite entreprise. D'autant que les temps sont durs. « En 2008, j'ai eu trois rémunérations. Depuis 2 ans, ça repart un peu mais ce ne sont pas des revenus réguliers». Confiante, elle rappelle que cette année, Atoo Kids a placé 32 nounous pour 13645 heures exercées. Aujourd'hui, Adeline Bandela veut conquérir de «nouveaux marchés »... les beaux quartiers de la capitale. Ca tombe bien, d'après la mairie du 16e, on nous dit que 4000 enfants attendent un mode de garde.

Commentaires

bonjour
comment peut on faire un article sur ce genres de speudo associations !!! c est du vol manisfeste !!
des tarifs abordables ? c est risible
moi en tant assistante maternelle agréee par le conseil general !! je demande 2,48 euros net de l heure !! alors faite le compte a temps plein on est loin des 1200 euros de salaires
et dans votre autre article le monopole des assitante maternelle vous nous denigrez !! on profiterait des parents pour augmenter nos tarifs !! il ne faudrait pas mettre tout le monde dans le même sac !!!
vos articles sont des imondités !! vous salissez notre beau métier !! pour nous les enfants ne sont pas des chèques de banque sur pattes !! nous demandons a etre reconnu en tant que metier a part entiere et avoir des salaires correct dans la limite du raisonnable
cordialement

Écrit par : nathacha | 25/11/2009

Bonjour,

Pourquoi serait il plus honorable de faire business de cette façon??
et changer d'orientation et accabler les assistantes sur un autre article dans l'ecotidien "le monopole des assistantes maternelles".
Pourriez vous justifier votre position yoyo.

Écrit par : magykk | 25/11/2009

Pas possible vous avez un contentieux avec une assmat pour assassiner notre profession comme vous le faites. Après le Monople ... ça !!!! Auriez-vous la politesse et l'éducation à ce jour de répondre aux différents posts qui vous ont été envoyés ?? Bien beau de lancer des allégations à tout va, maintenant sortez digne de vos articles, sortez de votre mutisme et venez donc sur le terrain avec nous !!!!!!!

Écrit par : Martine | 03/12/2009

non mais attendez!!!, je pense qu'il doit y avoir erreur, ce n'est pas une assistante maternelle agréée libre, mais sans doute s'agit'il d'une personne qui arrive tôt le matin,prépare le petit déjeuner pour tous le monde, garde l'enfant,fait le ménage, les courses,le repassage,fait prendre le bain à bébé, lui donne sont repas du soir avant de le coucher,puis prépare les repas pour Mr et Mme qui n'aurons plus qu'à mettre les pieds sous la table,
ils ont tous le chic pour appeler ça assistante maternelle,mais ils ignore totalement ce que représente notre métier

Écrit par : c'est moi | 03/12/2009

c'est affligeant que d'article en article vous puissiez écrire autant d'âneries.
est ce une manière de vous sentir utile de vous faire connaitre ?

de plus vous refusez le débat puisque vous ne répondez a aucun commentaire laissé car vous savez que vous ne pourrez pas le soutenir avec des mensonges.....

on est nombreuse a attendre le rétablissement de la vérité.

Écrit par : blanche | 04/12/2009

Décidément les Assmats sont les betes noires de Mademoiselle Moulai(cf l'article en ligne de l'Ecotidien intitulé "Le monopole des assistantes maternelles",un tissu d'inexactitudes qu'il serait bon un jour ou l'autre de corriger)

Écrit par : Sylvaine | 07/12/2009

http://www.ecotidien.fr/?s=Le+monopole+des+assistantes+maternelles

Écrit par : Sylvaine | 07/12/2009

décidément vous avez eu une mauvaise expérience avec une assistante maternelle !!

Écrit par : Marie | 22/12/2009

Bonjour Nadia:
J'ai lu dans la web votre article sur les traitements dentaires en Hongrie.
Je suis vivement interessé par le sujet, en tant que evenuel et resigné client...
Vous pourriez me fournir le nom de la association cree en Provence pour aider les personnes que ne trouvent autre recours que s'exiler pour se faire soigner?
altaforte00(a)yahoo.es
Merci et tres cordialement.

Flemm

Écrit par : Flemm | 31/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu