Avertir le modérateur

« Le succès des Beurs dans la finance | Page d'accueil | Les épiciers, le premier business de banlieue (et d’ailleurs) »

Afflux de chômeurs à Pôle Emploi : «Ça va exploser!»

17/03/2009


Sur le terrain, Pôle Emploi est débordé, les syndicats réclament à cors et à cris des embauches afin de faire face à cette accrue sans précédent de chômeurs. Les agents sont mobilisés uniquement pour accueillir les demandeurs d'emploi et non plus pour établir des parcours professionnels ou démarcher d'éventuels recruteurs. A l'antenne du Pole Emploi de Sarcelles, on est à bout, on arrive à des situations complètement aberrantes.

Ali, 30 ans, ingénieur au chômage depuis deux mois, titulaire d'un doctorat en chimie, témoigne : « J'ai été licencié suite à un dépôt de bilan de ma boîte, c'est la première fois que je suis victime du chômage, pour moi, c'est dur moralement, mais je suis décidé à me battre. Hélas, j'ai vite déchanté lors de mon premier entretien avec mon conseiller pole emploi. »

Ali poursuit : « Je me pointe à 9 heures du matin, comme indiqué sur ma convocation, je ne suis reçu qu'à 9h30, par une jeune femme complètement en panique, qui munie d'une feuille, appelle plusieurs personnes, dont moi. Nous sommes une dizaine, on nous fait entrer dans une salle, il y a une grande table ronde avec plusieurs chaises, et au fond un Paper Board. La conseillère nous annonce que compte tenu du nombre de chômeurs, elle ne peut plus faire face, elle reçoit donc par groupe de dix, et que les entretiens individuels, c'était fini pour l'instant. »

Notre chômeur qui s'attendait à un entretien individuel afin de définir son parcours de recherche d'emploi, comprend qu'il ne pourra compter que sur lui-même pour trouver un emploi : « Chacun de nous s'est présenté à tour de rôle, j'étais le seul ingénieur, la plupart était sans diplômes et occupaient des postes type agent d'entretien. La conseillère annonce que se premier atelier consistera à apprendre à faire un CV. Je me lève et fais remarquer que je suis diplômé et cadre de surcroît, que je n'ai rien à faire dans cette réunion. Je demande qu'on m'inscrive à l'APEC (recherche d'emploi pour les cadres, ndlr). »

La réponse de la conseillère est cinglante, selon Ali : « Elle me dit que cette demande d'inscription à l'APEC aurait dû être faite au moment de la première inscription et que maintenant, c'est trop tard. Elle me dit de me rasseoir, et me fait comprendre que si je refuse d'assister à ces ateliers, je serai radié », avec le risque de ne plus percevoir d'indemnités ASSEDIC.

Nous avons cherché à en savoir plus. Nous avons contacté la conseillère Pôle Emploi de Sarcelles. Elle souhaite garder l'anonymat : « Vous savez, moi, à la base, je m'occupe des chômeurs du monde du spectacle, et là, ma hiérarchie me demande de suppléer au manque de personnel dans l'agence. Je m'occupe de tous les métiers maintenant, or je n'ai à la base aucune formation dans les autres métiers, je fais comme je peux, je suis obligée de recevoir les gens en réunion collective, on n'a plus le temps de faire des entretiens individuels, on a trop de demandeurs d'emploi, je n'ai jamais vu cela en dix ans carrière, ça va exploser c'est sur. »

Pour faire face au chômage de masse, il est semble urgent d'embaucher à Pôle Emploi, au risque que cette entité ne serve qu'à enregistrer des inscriptions, et non à aider les sans emplois à trouver du travail.

Commentaires

Bonjour,
Il y a un vrai problème au "Pôle emploi", déjà quand on voit qu'ils ont mis 500 000 Euros dans le logo...! 500 000 Euros pour l'embauche et la formation des conseillers, ça n'aurait pas été du luxe.
Ils sont en général de bonne volonté mais eux-mêmes déconnectés du marché du travail et cet exemple (le cadre à qui on demande de faire un atelier "CV" !) illustre très bien le problème.
A l'ANPE de ma ville, ils invitent toutes les chômeuses à devenir assistante maternelle parce qu'il y a une pénurie, que vous soyez DRH, comptable, journaliste... peu importe, vous ferez une bonne assistante maternelle !
Rien n'est personnalisé. D'ailleurs c'est une opportunité pour tous ceux et celles qui voudraient truander les Assedics, ils sont sûrs qu'on ne va pas leur demander de justifier quoi que ce soit...

Écrit par : Marlène | 17/03/2009

Bonjour la France qui se lêve tôt pour rien !
Alors moi je voudrais vous dire une chose.
Car si je l'avais pas dit....on m'aurait dit que je ne dit rien...
On nous enterrera vivant !

Moi je propose de refaire un logo pour 1 euro symbolique !
Seulement je me permettrai de changer le nom : POLE CHOMAGE
Je trouve que ça sonne mieux !

Je me rappel il y 5 ans de cela, il parlait déjà de fusion entre l'anpe et les assedic....
Bravo le résultat... fantastique....
Mais une question subsiste....
Est-ce que POLE EMPLOI recherche des gens qualifiés pour rejoindre cette équipe de bras cassés ? (ça ferai des chomeurs en moins)
Passent ils des annonces pour dire qu'ils sont dans la merde (comme pleins de gens).... avec quelle agence d'interim travaillent ils ? avec l'Etat c'est sur !

Quel gouvernement de merde.... REVOLUTION !

Quand je vois ce qui ce passe j'ai envie tout foutre en l'air, de leur peter leur gueules (ça n'arrangera rien, mais ils le méritent).

ARG RARGAGRAGRAGARGAGRGARGARGARGR

Si un jour j'ai le malheur de retrouve du chomage, il vont m'entendre jusqu'au POLE NORD.

Écrit par : PAUL EMPLOI | 17/03/2009

Bonjour,
Aujourd'hui l'emploi se porte mal, le pouvoir d'achat diminue, pourtant certains n'acceptent pas cet état de fait, ils se lancent dans la formation en ligne avec acharnement pour retrouver une activité leur permettant de retrouver des revenus décents.
je vous recommande de ne pas vous laisser aller à baisser les bras, rien n'est définitivement perdu, on peut toujours retrouver le chemin de la dignité quelque soit les aléas que l'on rencontre, il faut garder la motivation et la performance pour être dans le peloton de ceux que l'on recherche et à qui l'on propose un travail.
Il existe depuis le début de l'année un statut très intéressant mis en place par le gouvernement qui permet de créer son entreprise individuelle où plus en tant qu'auto entrepreneur renseignez vous.

Écrit par : Daniel | 18/03/2009

Bonjour à tous,

Nous sommes tous dans la même galère! Je prends mon exemple : au chômage depuis début juillet 2009 et rentré d'Inde ou j'occupais un emploi pour le compte d'une entreprise française avec status d'expatrié, je m'inscris donc au Pôle Emploi. Je me retrouve en entretien avec une femme ne sachant pas trop quoi faire de moi ayant été expatrié...un cas un peu particulier apparemment...bref...elle prend mon dossier et me dit que celui-ci sera transmis au bon service...j'en profite pour lui rappeler que je dépends du GARP (équivalent des Assédics pour les expatriés auquel j'ai côtisé durant toute ma période de travail en Inde)...histoire d'être bien sûre que mon dossier arrive à la bonne adresse, sur le bon bureau...et c'est là que 2 semaines plus tard je reçois une lettre de Pôle Emploi...mais cette fois-ci...celui de l'Aquitaine...me renvoyant tout mon dossier avec un simple tampon "non allocataire - Pôle Emploi Aquitaine"...aucune lettre, aucune explication...j'ai pu comprendre que le Pôle Emploi de Seine et Marne Sud avait envoyé mon dossier au Pôle Emploi Aquitaine pour je ne sais quelle raison sans apparemment prendre en compte ma précision par rapport au GARP a qui le dossier aurait dû être envoyé...bref...je renvoie donc moi-même le dossier au GARP qui se situe en région parisienne puisque le Pôle Emploi de Seine & Marne n'avait pas été capable de le faire (alors pour le coup de Pôle Emploi Aquitaine...c'est d'une stupidité sans nom)...je téléphone 10 jours plus tard pour vérifier que mon dossier ait bien été traité MAIS...cela aurait été trop simple....mon dossier à été soit disant non reçu / perdu par ces braves fonctionnaires du GARP, cousins des incapables de Pôle Emploi...je me retrouve donc aujourd'hui à devenir fou à cause de ces gens qui se foutent pas mal de la situation des gens qui ont DROIT et qui ont BESOIN de leurs allocations chômage pour vivre et auxquelles ils ont côtisé! Et en ce qui concerne les formations ANPE et leur chantage de "si vous ne venez pas on vous coupe les allocs"...il faudrait déjà qu'on les reçoive et que lorsqu'on envoie des dossiers ceux-ci ne soient pas perdu et traité dans des délais acceptables. J'ai un BAC +5 avec plusieurs années d'expérience alors leur formation soit disant obligatoire pour parfaire son CV...je m'excuse...mais que l'on ne nous fasse pas chier avec ces conneries quand on dit qu on sait faire un CV. Bref tout cela pour dire que mon retour n'a pas été a priori facile mais au moins cette situation aura eu pour effet de me convaincre de partir de cette France qui se vante d'un système sociale si bien élaboré et au service de ses citoyens....ce que je veux aujourd'hui c'est avoir une autre nationalité pour éviter d'avoir honte ! Je finirais en disant que les fonctionnaires de Pôle Emploi sont d'une connerie incroyable et qu'ils n'ont aucune conscience professionnelle...et arrêtez de vous cachez derrière le surpoids de travail...C'est vrai que ça vous change puisque vous ne foutez rien d'habitude...ça vous faire aussi découvrir le travail mais hélas vous n'êtes pas à la hauteur ! Quand je pense que je devais m'occuper de tout le marché indien, pays 10 fois plus grand que la France, avec plus de 200 clients...ces fonctionnaires me dégoûte et je leur souhaite de vivre ce qu'il font vivre aux demandeurs d'emploi.

Écrit par : ED | 31/07/2009

Pôle emploi est là pour nous piquer la moitié de nos salaires, il n'y a rien à attendre de cet organisme, qui est un parasite vivant sur notre dos.

Vous cotisez, à ce qui s'appelle une ASSURANCE chômage, qui devrait donc légitimement vous reverser des allocations en cas de perte d'emploi, et ceci sur la base de vos droits ! Et là, on vous dit d'aller vous faire foutre la plupart du temps, c'est honteux, cela s'appelle du racket, pas une assurance !

Il faut une révolution, et vite, dans ce pays, il y a trop d'abus commis à l'encontre des salariès

Écrit par : Danie | 16/06/2010

Le pôle-emploi n'a pas lieu d'exister ! Je souhaite à tous ses employés de se retrouver au chômage et de vivre ce qu'ils font vivre aux autres.
pourquoi payer une assurance chômage qui nous tient en otage ?

Écrit par : sully | 16/09/2010

... à l'emploi des mamans, pas vraiment de quoi motiver les jeunes couples à faire des bébés. « Dur dur d'être bébé... » chantait Jordy dans les années 90. ...

Écrit par : installateur antenne vaucluse | 29/04/2011

Meme avec un seul chomeur au guichet, Pole Sans Emploi est débordé!!!

Écrit par : Kassbrik | 21/06/2011

Et si tous les abrutis d'incapables "CONseillers" de pole chomage etaient eux-memes au chomage? Mais non voyons! Le chomeur est une denrée alimentaire qui se voit sur leurs salaires..... C'est à vomir!!!

Écrit par : adele | 21/06/2011

Triste constat...

Écrit par : tampon encreur | 14/11/2012

objet : FAIRE VALOIR MES DROITS - GROS PROBEMES AVEC POLE EMPLOI, ANTONY (HAUTS DE SEINE-92)
Objet - Réclamation :

•Trop perçu réclamés par POLE EMPLOI,
•Demande de déblocage de mes indemnités du mois de janvier 2013,
•Revalorisation d’allocation.

Bonjour,

J'ai été radié par POLE EMPLOI le 3 décembre 2012.

J’ai perçu mes indemnités de 1073€ pour la période du 01 au 31 Décembre 2012. Cependant et suite à cette radiation POLE EMPLOI me réclame les indemnités qu’ils m’ont versés pour cette période.

Aucun courrier ne m’a été envoyé afin de m’informer de cette radiation, (j’ai appris ma radiation par téléphone au 3949 car j’insistais depuis 3 jours en restant + de 20min an attente à chaque appel pour avoir POLE EMPLOI en ligne suite à des demandes de documents que je ne recevais pas par courrier comme demandé sur mon espace personnel POLE EMPLOI).

Suite à de multiples courriers adressé à Mme VASTEL (adjointe à la direction POLE EMPLOI D'Antony) et Mme PEGOURIE (Directirice POLE EMPLOI ANTONY, la radiation a été annulée par la directrice du Pôle Emploi d’Antony, cependant, POLE EMPLOI me réclame toujours la somme versée pour cette période (Décembre-1073€) sachant que je ne leur doit plus vu que la radiation a été annulée.
J'ai écrit à la directrice en AR, je me suis déplacée et j'ai téléphoné plusieurs fois au 3949 afin de régler ce problème.

Pôle emploi me réclame toujours à ce jour ce versement de plus il me réclame un autre versement perçu pour la période d'aout en me disant que je n'ai pas déclaré une activité pour la période du 01/08/12 au 16/08/12.
Cependant je n'ai travaillé que du 01/08/12 au 03/08/12 et j'ai comme d'habitude déclaré ma situation par le biais du site POLE EMPLOI et envoyé mes fiches de paies et contrat de travail pour justifier ma situation mais ils me disent que c'est faux "qu'ils n'ont rien".


Je déclare tous les mois ma situation et j'envoie mes fiches de paies ainsi que mes contrats de travail.


N’ayant pas de retour à mes courriers, je me suis déplacée à nouveau le 07/02/2013 afin de leur demander de m’annuler ce trop perçu (que je ne leur devait plus) et de bien vouloir prendre en compte la décision d’annulation de radiation et qu’il me réinscrive à POLE EMPLOI car cela n’était toujours pas fait ainsi que de prendre en compte ma demande de revalorisation de mes indemnités (car mes paiements reçu par P.E. sont aléatoires d’un mois à l’autre).



Une dame m’a réinscrit en rétroactivité à la date du 03/12/2012 mais n’a pas annulé la demande de trop perçu et n’a pas pris en compte ma demande de revalorisation de mes indemnités (pourtant j’ai dû faire deux dossiers que j’ai envoyés pour cette demande en Octobre et en janvier) mais toujours aucun retour de POLE EMPLOI.



Donc suite à ma réinscription, un nouveau versement pour la période de Décembre m’a été versé à nouveau (alors que je l’avais déjà perçu et qu’il me le réclame).



De plus, mes indemnités de Janvier 2013 ne m’ont toujours pas été versées.



Malgré toutes mes démarches, P.E me réclame de leur rembourser les paiements qu’ils m’ont versé deux fois pour la période de Décembre et me réclame un versement perçu en Septembre pour la période de Aout (période du 01/08/2012 au 16/08/2012 soit disant non déclarée), cependant je n’ai travaillé que du 01/08/12 au 03/08/12 à cette période et je leur ai fait parvenir ma fiche de paie et contrat de travail afin de déclaré ma situation ainsi je me suis actualisé sur internet comme tous les mois ( « mais ils me disent qu’ils n’ont rien »).



De plus, ils m'ont bloqué mes paiements pour la période de Janvier qu’il refuse de m'indemniser tant que je ne rembourse pas les trop perçus réclamés par POLE EMPLOI.



Apres plusieurs coups de fil, déplacements et courriers en AR afin de demander un RDV pour comprendre et ainsi de régler la situation, je n'ai toujours pas de réponse de la part du POLE EMPLOI D’Antony.

Je reçois des courriers de relance pour m’informer que je dois rembourser ces trop perçus et une conseillère m'a dit que j'allais être mise en demeure le 5 mars si je ne réglais pas les sommes demandées.

Le 12 février je me suis à nouveau déplacée à nouveau car j'attendais des nouvelles de mon dossier, une responsable (Mme Laurence THIBAUT) a qui j’ai demandé des explications et qui m’avait dit que mon dossier était particulier et qu’elle s’engageait à me rappeler personnellement en date du 07/02/2012 afin de me donner des explications……. mais j'attends toujours son appel.



J'ai réclamé auprès de POLE EMPLOI (aux conseillers qui nous reçoivent), auprès de la directrice P.E Antony (en courrier AR), à Mme VASTEL (en courrier AR), à Mme THIBAUT Laurence (oralement lors de mes déplacement à P.E) à ce que mon dossier soit pris en compte, à ce qu’ils m'expliquent pourquoi on me réclame tous ses paiements, et j'ai redemandé plusieurs fois un RDV mais je n'ai pas de réponse.

Ils ne savent que me dire que "mon dossier est pris en compte, qu’ils ont transmis ma demande"…

Cependant appart les lettres de « menaces de mise en demeure » que je reçois de leur part, pour leur rembourser des paiements qu’ils me prélèvent sur mes indemnités (alors que je ne leur est rien accordé) je n'ai aucune autres information quand à ma situation.



Je ne suis pas du tout d’accord d’être traitée ainsi et qu’on me réclame de l’argent que je ne suis pas sûre de devoir et malgré toutes mes démarches je ne sais comment faire valoir mes droits.

A ce jour, et malgré toutes mes démarches, je ne sais plus comment faire et un arrangement à l'amiable ne les fait pas réagir, j’ai donc besoin d’aide.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, veuillez agréer mes sincères salutations.


Merci d'avance pour votre aide,

Cordialement,


Peggy

Écrit par : peggy | 19/02/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu