Avertir le modérateur

« Maria Nowak: « La création d'entreprise est un ascenseur social comme il y en a peu en France » | Page d'accueil | M. Besson, vous prendrez bien un peu de poulet au KFC ! »

Petit quiz « Discrimination » : réponses

06/04/2009

Par Cédric Bruguière

 

medium_discrimination.jpgComme promis, voici le résultat du quiz proposé samedi. Merci à tous ceux qui ont envoyé des réponses par email! Seules deux lectrices ont vu juste, nous allons les contacter directement pour la surprise promise...

Donc voilà. Si vous avez répondu « oui, la question est appropriée » à au moins une des questions posées alors nous sommes au regret de vous annoncer que vous avez perdu. Aucune de ces questions n’a lieu d’être au cours d’un entretien d’embauche !

 

1/ Qu’est ce qui se rapporte à une discrimination ?

 

L’article L225-1 du code pénal stipule : « Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race, ou une religion déterminée. »


Les articles L225-1 et L225-2 du code pénal prévoient des sanctions qui peuvent aller jusqu’à « trois ans d’emprisonnement et/ou de 45.000 euros d’amende ». Ici nous abordons la discrimination vis-à-vis de l’emploi mais sachez que ces dispositions s’appliquent également à l’éducation ou au logement également.

 

Attention à bien distinguer ce qui entre dans le champ de la discrimination et ce qui rentre dans le champ d’autres délits. Une injure, une violence, un différent privé d’ordre raciste, de sexiste, d’homophobe ou d’handiphobe sont des délits punis par la loi mais ne sont pas des discriminations.

 

2/ Réponses

 

Les questions 1, 3, 6, 8, 9, 10 renvoient à l’article L 225-1.

 

Q2 : Ce projet ne regarde que vous et vous n’êtes pas tenue de préciser votre état de grossesse.

Q4 : Quel est le rapport avec vos compétences ? Vous pouvez être fils de comptable et être nul en math, ou fille d’ouvrier et être major de promotion d’HEC.

Q5 : Ne peut être tolérer uniquement si les heures de prise de poste ou de fin de journée ne permettent pas de bénéficier des transports en commun. Après, qu’importe le moyen de locomotion (vélo, scooter, covoiturage...) pourvu que vous soyez autonome pour venir travailler.

Q7 : Cela ne doit être pris en compte lors d’un recrutement, vous pouvez ne pas avoir de moyen de garde au moment de l’entretien et prévoir de faire les démarches nécessaire à l’annonce de votre embauche.

 

3/Comment réagir à des questions discriminantes ?

 

C’est à l’appréciation de chacun et du contexte (Par exemple : un artisan qui a recruté 2 fois en dix ans ne sait pas mener un entretien de recrutement, cela peut être plus de la maladresse qu’une volonté délibérée de discriminer). Si le poste vous tient vraiment à cœur vous pouvez soit jouer le jeu et voir comment sont utilisées les informations données, soit botter en touche de manière élégante ou humoristique, ou refuser de répondre mais en vous exposant à un refus de votre candidature (dans ce cas vous aurez un motif pour saisir la HALDE). Mais quelque soit votre choix, soyez irréprochable : restez poli, respectueux et souriant.

 

4/ Quels sont les recours ?

 

Si vous avez fait l’objet d’une inégalité de traitement au cours de votre recherche d’emploi, vous trouverez sur le site de la Halde toutes les informations et tous les recours possibles pour faire valoir vos droits.

 

5/ Ciblez vos recherches

 

Si vous pensez pouvoir être sujet à discrimination, vous pouvez postuler auprès des entreprises ou cabinet de recrutement ayant signés la Charte de la diversité et/ou la charte « Nos Quartiers ont du talent ».

Commentaires

Dans l' éducation nationale, lors de l' année de stage en responsabilité que l' on fait après réussite au concours CAPES, les "évaluations" de travail "pédagogique" des profs stagiaires faites par les "visiteurs" de l' IUFM (qui connaissent les stagiaires puisqu' ils les ont en formation) semblent très, très, fortement dépendantes du fait que l' on adhère ou non à certains des syndicats de l' EN.
Si l'on n'adhère pas et que l'on ne s'en cache pas (s' en cacher est difficile car le personnel de l' iufm avec qui les élèves prof sont en contact avant et après le concours, est quasiment entièrement contrôlé par ces syndicats) on a toutes les chances d' être disqualifié (càd non titularisé ou, autrement dit, licencié). Doit-on comprendre qu' il ne s' agit pas de discrimination, puisqu'il ne s' agit pas de tenir compte de l' apartenance mais de la non -appartenance à un syndicat?
Comment peut-on espérer qu' il n' y ait pas de discrimination tant que les conditions d' impartialité du jugement ne sont pas assurées, (les résultats d' une épreuve pratique réalisée par un élève passant un BTS productique sont jugés dans l' anonymat. Si le jugement, que l' on peut espérer impartial dans ce cas , entraîne le rejet a priori, alors, seulement, les appréciations des formateurs sont prises en compte pour un éventuel "repêchage". Pourquoi n' en est-il pas de même pour la validation du CAPES? N' est-ce pas pour justement permettre une certaine discrimination, un selection sur l' appartenance idéologique, particulièrement préjudiciable pour l' élève prof visé (discrimination, que certes, certains qualifieront de "positive" alors qu' elle est inique)?.
Pourquoi 2 poids 2 mesures?
Travaillant dansl' aéronautique, j' ai connu la Roumanie et la Yougoslavie sous le régime soviètique, les procédés étaient les mêmes!
L' "égalité" veut- elle que l' on coupe les têtes qui dépasse?
Que va-t-on faire pour les sexes?
Je détiens un dossier de pièces matérielles qui me conforte dans mes opinions
J.J. Bigou
J.J. Bigou

Écrit par : bigou jean-jacques | 06/04/2009

D'ici peu de grands esprits vont s'apercevoir que la vie est... discriminatoire. Ils vont alors entreprendre de supprimer tout ce qui est discriminant de façon à éliminer tous les discriminateurs. Peut-être vont ils procéder à des déplacements de population, à des internements dans des camps... P.S. "Ils" ne se sont pas encore aperçus que les diplômes (ainsi que les qualifications professionnelles) étaient discriminatoires à l'embauche.

Écrit par : sextoys | 16/07/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu