Avertir le modérateur

« Une matinée avec de futurs entrepreneurs de Corbeil | Page d'accueil | L’immobilier de banlieue, flingué par la crise »

Création d’entreprises: «Je pense que la méthode Mbongo a fait ses preuves!»

02/12/2008


« Je pense que la méthode Mbongo a fait ses preuves ! », lance-t-il, en feuilletant le livre d’or des jeunes créateurs. Il peut en effet s’enorgueillir d’avoir aidé à la naissance de près d’une trentaine d’entreprises depuis 2 ans. « On nous dit que l’expérimentation des Maisons de la Création devrait être étendue mais tout ça est très politique », avance-t-il prudemment.

En effet, les trois Maisons de la création d’Entreprises présentes en France – les autres sont à Argenteuil et à Lyon – ont été lancées par Renaud Dutreil, ministre des Petites et Moyennes Entreprises du gouvernement Villepin. À l’origine, il s’agissait d’un test qui, s’il s’avérait positif, serait étendu à d’autres quartiers défavorisés. Rappelons qu’à l’époque de leur création, les émeutes en banlieue de 2005 étaient encore bien présentes aux esprits.

CIMG0166.JPG« Chaque gouvernement veut lancer ses propres projets, poursuit l’animateur, quitte à faire plus ou moins la même chose en changeant de nom. » Serge Mbongo a été reçu par beaucoup de gens, y compris par les conseillers de Fadela Amara, sans que cela débouche sur du concret. Pourtant ça n’entame en rien son optimisme. Il croit dur comme fer que « lorsqu’il y aura des entrepreneurs issus des minorités et des banlieues, l’accès à l’emploi sera beaucoup plus ouvert et la richesse mieux repartie ».

Mais ce qui nourrit sa motivation, c’est un projet un peu fou qui l’anime depuis les années 90. À cette époque, il est retourné plusieurs fois dans son pays d’origine, le Congo-Brazzaville. Choqué par la misère, il s’est promis d’agir. N’ayant « aucune crédibilité » dans son pays, il décide de faire ses armes en France, en banlieue, à la cité des Tarterêts, où il a vécu une vingtaine d’années. Avec une maîtrise en sciences de gestion et un DESS finances de l’entreprise, il trace son chemin. Le jour où l’APCE fait appel à lui, il est directeur d’un magasin hard discount et préside une association, Racines, où il a déjà mis en place un dispositif d’aide à la création d’entreprise.

Loin d’avoir perdu de vue son projet de départ, il résume ainsi la logique de son parcours : « Je suis persuadé que ce sont les entrepreneurs issus des banlieues qui pourront investir en Afrique, explique-t-il. Ils seront plus sensibles aux difficultés, car, d’une certaine manière, ils les auront vécues. » Cependant, il le reconnaît, la route est longue, très longue jusqu’au Congo-Brazzaville. En attendant, sa route le conduit non loin d’ici dans une mission locale où, cet après-midi, il va pour la énième fois présenter sa Maison.

Commentaires

continue Serge c'est super ce que tu fais, je suis de tout coeur avec toi.

Écrit par : Muriel | 26/03/2009

Serge, il y a des parcours qui font des articles et je découvre par celui-ci, une autre vertu. Il faut continuer car il y a de la valeur ajoutée et nous avons besoin tant les modèles se font rares dans notre sphère.

Charles-Christian B

Écrit par : Charles-Christian BIMPOUDI | 08/06/2011

Bonjour Monsieur MBongo,

J'ai totalement confiant en votre compétence, parce que vous êtes un homme de terrain .

Cordialement et à très bientôt ,

MEIDINE Carime

Écrit par : MEIDINE | 24/11/2011

Bravo pour cette belle réussite

Écrit par : création société espagne | 04/02/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu